featuredImage

Jul, Damso, Drake : la playlist foot de l'été 2019

L'été 2019 a été riche dans le milieu du foot et on vous résume tout ça avec une petite sélection musicale de circonstance...

Parce qu'une chanson vaut parfois mieux que mille mots, on en a choisi quelques-unes pour faire une playlist qui colle parfaitement avec cet été 2019 dans le monde du foot. Entre les compétitions internationales et la folie du mercato, il n'y a pas de trêve pour les amoureux du ballon rond... 

Bruce Springteen – "Born in the USA"

L’un des hymnes officieux des États-Unis aurait pu résonner en France cet été. L’équipe américaine a survolé la Coupe du monde féminine organisée dans l’Hexagone, menée par sa capitaine Megan Rapinoe. Son image de grande gueule anti-Trump et pro-LGBT a dépassé les frontières de son pays et a fait couler beaucoup d’encre. Meilleure joueuse et buteuse de la compétition (6 buts), elle n’a malheureusement pas célébré en chantant "Born in the USA", comme elle l’avait fait pour son premier but en sélection au mondial 2011.

Drake – "Trophies" 

Et de 40. En soulevant la deuxième Copa America de sa carrière (après 2007), le capitaine de la Seleção Daniel Alves a franchi la barre des quarante trophées collectifs glanés. Entre le FC Séville, le Barça, la Juventus et le PSG, Dani s’est toujours retrouvé au bon endroit au bon moment pour garnir sa besace à coupes. Mais c’est sous le maillot jaune qu’il a atteint ce chiffre stratosphérique, signant au passage la résurrection d’une sélection qui, sans être flamboyante, a su renouer avec la victoire dans une grande compétition internationale, 12 ans après son dernier succès. Le latéral brésilien, non prolongé par le PSG, va désormais poursuivre son aventure à São Paulo, où il va aider le mythique club à reconquérir des trophées, le dernier entré en vitrine étant la coupe Sudamericana en 2012….

Ed Sheeran – "Barcelona"

En voilà un morceau que Neymar Jr. a dû s’écouter en boucle. S’il n’est pas garanti que l’attaquant brésilien soit fan de pop anglaise, cet hymne à la capitale catalane inspire forcément le Parisien qui rêve, selon les rumeurs, d’un retour dans la maison Blaugrana. Pris d’un violent coup de blues en France, à cause notamment de ses blessures qui ont mis un frein à son histoire d’amour avec la Ville Lumière, le fils prodigue du foot auriverde voit d’un bon œil son come-back dans le club qui l’a vu soulever la Ligue des champions en 2015. En attendant sa signature, on l’imagine bien s’écouter ce morceau d’Ed Sheeran, habité par la même nostalgie que ceux qui passent leur été à déambuler sur les Ramblas de nuit, pinte de cocktail en main…

Rim’K – "L’enfant du pays"

Le son pour Ismaël Bennacer. Ou Riyad Mahrez. Ou encore Djamel Belmadi. En tout, ce sont quatorze binationaux Franco-Algériens qui se sont déplacés en Égypte pour ramener la coupe dans leurs maisons. Comme le démontrait le rappeur du 113 avec son premier album L’enfant du pays, être entre deux cultures est une force et une richesse. Et ce n’est pas le meilleur joueur de la compétition, qui vient de signer au Milan AC, ni Riyad "coup-franc-à-la-94e-en-lucarne" qui vous diront le contraire.

BTS – "Idol"

Au même titre que les popstars coréennes de BTS, Kylian Mbappé est en train de faire sauter les frontières de la popularité. Kyky a passé son été 2019 à mesurer sa cote à travers le globe. Résultat : une tournée triomphale et la conquête des trois plus grandes puissances économiques mondiales, les États-Unis avec Nike, le Japon pour inaugurer son partenariat avec la marque de produits de soin pour homme Bulk, et enfin la Chine avec ses coéquipiers du Paris Saint-Germain. Pour la première vraie préparation de sa carrière, KM7 a démontré qu’il était déjà prêt à succéder à Cristiano et Messi au sommet des joueurs-stars, comme en ont témoigné les clameurs à chacune de ses prises de balle lors des matches joués à Shenzen…

Damso – "Bruxelles vie"

Marseille, Londres, Manchester, Antalya et désormais Bruxelles. La tournée européenne qu’est la carrière de Samir Nasri va s’établir à Anderlecht, où réside le club de la banlieue de la capitale belge. Le membre des Quatre Fantastiques de la génération 87 (avec Ben Arfa, Menez et Benzema) va certainement devenir l’attraction principale d’un championnat que même les rappeurs locaux amateurs de foot ne prennent pas la peine de suivre. En plus de pouvoir compter sur un international français, les Blanc et Violet ont vu une ancienne pépite les rejoindre le temps de quelques entraînements. En attendant son transfert vers l’Inter Milan, Romelu Lukaku a tranquillement entretenu son physique avec les jeunes du club et leur nouvelle tenue sur les épaules. Une insolence à l’image du banger de Damso.

Birdman (feat Young Jeezy, Rick Ross & Lil Wayne) - "100 Million"

À la fin des 2000’s, le label YMCME est une machine à fric et à tubes tournant autour d’un cerveau (Birdman) et d’une star (Lil Wayne). Dans ce single regroupant leurs potes millionnaires (DJ Khaled, Rick Ross et Young Jeezy), ils se vantent de pouvoir dépenser la rocambolesque somme de 100 millions de dollars. À l’époque, le transfert record était celui de Zinédine Zidane de la Juve au Real Madrid. Deux ans plus tard, Cristiano approchera la barre des 100 millions d'euros de transfert en signant à son tour à la Maison blanche. Une somme qui ne vaut plus grand-chose aujourd’hui, à part un Harry Maguire. Le défenseur de Leicester est acheté pour le même prix que CR7 une décennie plus tôt. Un transfert dingue pour un défenseur qui n’est pas une star, ni même spécialement jeune. Mais qui a déjà été amorti avec la vente de Lukaku pour la même somme… Pendant ce temps, Birdman compte moins les billets que les procès que lui intentent ses anciens poulains (Lil Wayne, Tyga, …) avec toujours d’énormes sommes en jeu !

Jul – "La Machine"

Avec des phrases comme "J'vais faire trembler le Vel", "Marseille, c'est ma ville" et "Les fans s’affolent", ainsi qu'une ambiance latina, "La Machine" de Jul a tout pour rentrer dans la playlist de Dario Benedetto. L’avant-centre de Boca Junior rejoint l’Europe et la ville du Sang avec une pression énorme sur les épaules. L’international argentin aura la lourde tâche de réveiller une attaque olympienne un peu en berne, et de faire s’embraser un public qui n’en a eu que trop peu l’occasion la saison dernière. Et puis ça fait longtemps qu'un footballeur n'est pas apparu dans un clip de Jul. Dario bientôt en Y dans les rues de Marseille ?

Par Roch Serpagli, publié le 12/08/2019

Copié