Espagne – Facebook UEFA EURO

Quel avenir pour l'Espagne après son élimination de l'UEFA EURO 2016™ ?

Lundi soir, la Roja a été éliminée par l'Italie dès les huitièmes de finale de l'UEFA EURO 2016™. Après le naufrage brésilien de la Coupe du Monde 2014, on peut estimer que le glorieux cycle des doubles champions d'Europe en titre s'arrête à cet instant. La question de la reconstruction se pose désormais.

L'Espagne nous a déçu lors de cet Euro 2016, tant ses performances ont été trompeuses. Étincelante lors des deux premiers matches face à la Turquie et la République Tchèque, elle a été très décevante contre une autre déception de cet Euro : la Croatie. La Roja perd ce troisième match en passant à côté de la deuxième période. Conséquences : la deuxième place du groupe et un huitième de finale compliqué face à l'Italie.

Andres Iniesta - Facebook UEFA EURO

Andres Iniesta - Facebook UEFA EURO

Publicité

Le jeu de la Roja n'est plus qu'une caricature de ce qui a fait son succès. Cela peut rappeler le Barça de Tata Martino qui était dans le même cas de figure. On retrouve toujours cette fâcheuse tendance à redoubler de passes, sans aucune profondeur ni changement de rythme. Vicente del Bosque se repose sur les vestiges du jeu pratiqué avec les Carles Puyol, Xavi Hernandez, Xabi Alonso, David Villa et le jeune Cesc Fabregas, qui est désormais très loin de son niveau d'antan. Il est tant de se renouveler comme l'a fait le Barça avec Luis Enrique, et cela sans Del Bosque.

Et maintenant ?

Avec une Coupe du Monde et un Euro, l'ancien coach du Real Madrid peut partir sereinement. Il semble lui-même à court d'idées, tant il n'a pas renouvelé l'effectif ou le jeu pratiqué. On aurait bien aimé voir Unai Emery à la tête de la sélection, mais son probable départ au PSG tombe mal. Mais la Liga regorge de jeunes entraîneurs de talent comme Ernesto Valverde de Bilbao, ou Marcelino de Villareal. Le nom de l'ancien coach de Porto, Julen Lopetegui, circule déjà en ce moment...

Vicente del Bosque - Facebook Selección Española de Fútbol

Vicente del Bosque - Facebook Selección Española de Fútbol

Publicité

Maintenant la question du renouvellement des joueurs va revenir sur la table. Le colchonero Koke semble avoir un boulevard devant lui pour prendre les rênes du milieu de terrain, et instaurer un nouveau style à la Roja, avec sa technique de velours et sa hargne légendaire. De plus, il serait temps d'injecter du sang neuf, en appelant quelques jeunes confirmés, comme Deulofeu, Ñíguez, Williams, Bellerin ou Oliver. Des grands espoirs progressent à vitesse grand V, comme Asensio, Ceballos, Oyarzabal ou Santi Mina. Et citons les joueurs mis de côté comme Alcantara, San José ou Alcacer.

Gerard Deulofeu - Facebook Selección Española de Fútbol

Gerard Deulofeu - Facebook Selección Española de Fútbol

L'avenir de la Roja est plus que prometteur, tant que la philosophie de jeu est renouvelée, tout en étant capable d'être plus direct comme le Barça de Luis Enrique, ou d'être dans l'impact comme l'Atlético de Diego Simeone. Wait and see comme disent les Anglais.

Publicité

Par Wallid Addigue, publié le 28/06/2016

Copié

Pour vous :