Mandanda, Matuidi, Payet... les onze meilleurs Français du week-end #11

Comme on imagine que Didier Deschamps n’a pas le temps de mater tous les matches tous les week-ends, on a décidé de l’aider en faisant chaque semaine notre onze type 100% français.

Équipe de cadors, de tauliers cette semaine. Huit joueurs ont déjà porté le maillot bleu, et certains poussent fortement à Laporte (vous l'avez ?) de Didier Deschamps pour une place à l'UEFA EURO 2016 ™.

XI

Publicité

Aucun débat sur le choix du gardien de but. Monstrueux face à l'OL, Steve Mandanda a écœuré Valbuena et les attaquants lyonnais dimanche soir en multipliant les arrêts décisifs. Un vrai mur, tout comme son adversaire du soir Samuel Umtiti, une nouvelle fois étincelant en défense centrale. Auteur de son 3ème but de la saison en Liga avec Bilbao, Aymeric Laporte continue d'impressionner et nous a réservé LA célébration de ce début de saison.

Publicité

Excellent avec Chelsea lors de la victoire face à Arsenal, Kurt Zouma mérite largement sa place dans notre onze, comme ses deux compères de la défense centrale (bon, on a un peu triché en le mettant sur l'aile droite mais il a déjà joué plusieurs fois à ce poste, donc ça compte). À l'opposé Patrice Evra, auteur d'un grand match face à la Roma, qui aurait pu marquer à deux reprises s'il n'était pas tombé sur un bon Szczesny.

Doublette de Ligue 1 au milieu, avec Blaise Matuidi (auteur de trois passes décisives face à Angers) et Vincent Koziello, buteur et très bon lors de la victoire de Nice face à Lorient. Pour compléter ce milieu : Paul Pogba. Le Français a de nouveau brillé lors de la victoire de la Juventus face à la Roma, délivrant la passe décisive pour Dybala à 15 minutes du terme. Petit hic : sa nouvelle coupe de cheveux. On a failli ne pas le mettre dans le onze à cause de cette faute de goût.

Publicité

Publicité

Première présence de Jimmy Cabot dans notre onze grâce à son doublé contre Lille, permettant à Troyes de remporter son premier succès de la saison. Pour l'accompagner Karim Benzema, buteur face au Betis Séville et l'un des rares joueurs madrilènes à la hauteur dimanche soir.

Et finissons sur une note sucrée : Dimitri Payet. Depuis son retour de blessure, l'ancien Marseillais marche sur le foot anglais, et l'a à nouveau prouvé contre Manchester City ce week-end. Des gestes techniques exceptionnels et une influence dans le jeu grandissante ont fait de lui l'homme de match samedi. On l'appelle désormais "Sir Dimitri Payet" outre-Manche.

Par Julien Choquet, publié le 26/01/2016

Copié

Pour vous :