Gylfi Sigurdsson – KSI.is

Focus sur l'Islande, le solide petit poucet de l'UEFA EURO 2016™

Le grand jour est arrivé pour les Islandais, qui vont disputer leur premier match dans un championnat d'Europe face au Portugal à 21h. Si en apparence cette équipe est promise à une élimination rapide et sans bavure, son parcours en qualification laisse présager le contraire. 

329.000. Non ce n'est pas le salaire hebdomadaire de Zlatan Ibrahimovic, mais bien le nombre total d'habitants en Islande. Avec ce chiffre, cette nation est la moins peuplée de l'histoire à accéder à un tournoi majeur, et la seule à faire cela avec une population au-dessous du million. L'exploit de l'Islande n'est pas le fruit du hasard, bien au contraire.

Supporters Islande - Twitter KSI

Supporters Islande - Twitter KSI

Publicité

Depuis une quinzaine d'années, la KSI (la fédération islandaise) a investi dans plus de 150 terrains indoor, permettant aux jeunes pouces de pratiquer leur sport favori, dans un pays au climat glacial. De plus, on estime qu'il y a un éducateur formé pour 500 personnes (23.000 licenciés au total).

Cet investissement a donc porté ses fruits, avec comme point d'orgue cette qualification pour le moins étonnante. En effet, ne vous attendez pas à voir l'Islande prendre des roustes et repartir bredouille. Cette nation a remporté ses quatre matches de qualification face à la Turquie et la République Tchèque. Tout cela sans oublier le fait qu'elle a devancé les Pays-Bas piteusement éliminés.

Supporters Islande - Twitter KSI

Supporters Islande - Twitter KSI

Publicité

Tirés au sort dans le groupe F de l'Euro 2016, les Islandais sont opposés au Portugal de Cristiano Ronaldo, à l'Autriche de David Alaba et à la Hongrie de Balazs Dzsudzsak. Une troisième place semble largement à leur portée, et pourquoi ne pas viser la place de dauphin derrière le Portugal, avec l'Autriche ? Cette équipe peut créer la surprise, elle qui rappelle beaucoup la Grèce, vainqueur de l'Euro 2004.

Une défense digne d'Alcatraz

Au fait, comment joue l'Islande ? Il faut commencer par parler de leur duo de managers (oui, oui !). Hans Lagerback est l'ancien sélectionneur de la Suède, qu'il a emmenée à deux Coupes du Monde et trois championnats d'Europe, rien que ça. Quant à Heimir Hallgrimson, c'est un ancien dentiste qui deviendra le seul et unique sélectionneur après l'Euro. Ce duo a mis en place un 4-4-2 classique centré autour de ses deux meilleurs joueurs : le capitaine Aaron Gunnarsson (Cardiff) et la star Gylfi Sigurdsson (Swansea).

Gylfi Sigurdsson - KSI.is

Gylfi Sigurdsson - KSI.is

Publicité

Le joueur de Swansea joue sur le côté droit ou en tant que second attaquant en club, mais c'est en complément du plus défensif Gunnarsson qu'il excelle en sélection. Doté d'une très grosse frappe, Sigurdsson se plie volontiers aux tâches défensives, comme tous ses coéquipiers. Pour preuve, les Islandais sont à créditer de 6 clean-sheet en qualification. Cette solidité à toute épreuve permet de mettre en place leur jeu fait de contre-attaques rapides dès la récupération de balle.

Aron Gunnarsson - Facebook KSI

Aron Gunnarsson - Facebook KSI

L'autre joueur d'importance, n'est autre que Birkir Bjarnarson (Bâle), milieu gauche se sacrifiant constamment sur son couloir pour défendre, mais aussi capable de créer le danger avec sa technique. On peut également citer le viking Ragnar Sigurdsson (Krasnodar), pilier indéfectible de la défense et le nantais Kolbeinn Sigthorsson (19 buts en 37 sélections) longtemps blessé cette saison.

Publicité

Birkir Bjarnason - Official Instagram

Birkir Bjarnason - Official Instagram

Et évidemment, on ne peut pas passer à côté de la légende Eidur Gudjohnsen. Celui qui avait remplacé son père Arnor en sélection à seulement 17 ans en 1996, va pouvoir représenter sa nation dans une compétition internationale. Celui aussi qui a formé un duo au PSV avec le brésilien Ronaldo, qui a joué à Chelsea et au Barça, mérite bien une telle fin de carrière.

Eidur Gudjohnsen - Official Facebook

Eidur Gudjohnsen - Official Facebook

On espère qu'il fera son entrée ce soir face au Portugal. Rendez-vous à 21h pour savoir si Cristiano a pris au sérieux les menaces de La Montagne de Game of Thrones.

Par Wallid Addigue, publié le 14/06/2016

Copié

Pour vous :