Pourquoi l'Équipe de France a le meilleur milieu de terrain de l'UEFA Euro 2016 ™

Hier, la Dèche annonçait la liste des 23 joueurs sélectionnés pour défendre les couleurs de la France à l'UEFA Euro 2016 .

Alors que nous avions tous les yeux rivés sur le JT de TF1 à boire les paroles de notre sélectionneur, la tendance s'est confirmée : Didier Deschamps n'aime pas les surprises. Mais s'il y a bien un secteur de jeu sur lequel nous n'en attendions aucune, c'est bien le milieu de terrain. Tout simplement parce que l'Équipe de France dispose certainement des plus beaux atouts d'Europe dans ce secteur de jeu. Et on va vous dire pourquoi.

Au top niveau en club

De Marseille à Turin, les milieux de terrain français ont cartonné toute l'année dans leur club respectif. À commencer par le come-back exceptionnel de Lass' Diarra et la régularité de Blaise "trois poumons" Matuidi, permettant aux deux joueurs de glaner une place de choix dans l'équipe type de la saison de Ligue 1. Mais au-delà de leur rayonnement défensif, nos deux pépites sont également capables de se projeter vers l'avant et d'envoyer la sauce quand l'occasion se présente. Et bien souvent, on s'en souvient...

Publicité

Publicité

Mais en dehors de l'hexagone, nos milieux se sont également largement fait remarquer. Débarqué sur la pointe des pieds à Leicester pour jouer le maintien, N'Golo Kanté a littéralement marché sur l'Angleterre en remportant le titre, figurant dans l'équipe type du championnat mais surtout en relégant les Fabregas, Jordan Henderson, Yaya Touré ou Bastian Schweinsteiger au rang d'anciennes gloires passées de mode.

De son côté, Yohan Cabaye a permis à Crystal Palace de rêver toute la première partie de saison avant que ses coéquipiers ne calent complètement face à la cadence de la patte de velours. Oui, suivre un génie, c'est compliqué. Idem pour Moussa Sissoko qui devrait voir l'avenir loin de Newcastle pour mettre sa percussion au service d'une équipe à la hauteur de son talent. Parce qu'on a tendance à l'oublier mais Moussa n'a que 26 ans et il a prouvé en 2014 qu'il pouvait être un précieux atout pour pallier un improbable coup de mou d'un titulaire. Et puis, en tant qu'ancien grand milieu de terrain, Deschamps sait de quoi il parle. Alors on ne discute pas les choix de DD, il a toute notre confiance.

La Pioche, ce mec à part

Rassurez-vous, on n'a pas oublié Paul Pogba. En même temps, en enchaînant les performances de haut vol et les récompenses individuelles et collectives, difficile de passer à côté de celui qui devrait être malgré son jeune âge le patron de notre milieu de terrain. Quinzième du dernier Ballon d'Or et titulaire dans l'équipe de l'année UEFA, Paulo a mis tout le monde d'accord en menant la Juve à son 32e titre de champion d'Italie. Un leader sur le terrain mais également dans le vestiaire, pas de doute, on tient là notre pépite.

Publicité

Publicité

Surtout, Pogboom est plein d'ambition et il l'assume. Il déclarait hier vouloir dépasser le record de sélections du mythe Lilian Thuram mais le plus impressionnant, c'est qu'il en est capable. Comme Zizou à son époque, tous les regards seront tournés vers lui puisqu'il a les épaules pour être celui qui nous mène à la victoire finale. Bon, on sait que vous êtes déjà convaincu par le talent du bonhomme mais rien que pour le plaisir des yeux, on se refait une petite session des skills du meilleur dab de la planète foot.

La concurrence tremble déjà

Face à une telle alliance de talents, forcément la concurrence n'est pas sereine. À tel point que deux des meilleurs milieux du monde ne participeront pas à l'Euro cet été. Marco Verratti et Claudio Marchisio ont en effet préféré déclarer forfait à un mois de la compétition pour cause de blessure et tant pis pour le spectacle.

Le milieu suédois Albin Ekdal tente quant à lui le tout pour le tout pour décliner l'invitation. Après une longue réflexion, le coéquipier de Zlatan a fait un petit tour en boîte de nuit pour oublier l'armada tricolore le temps d'une soirée. Tourmenté, l'artiste a lourdement chuté en boîte de nuit et s'est détruit le dos, mettant toutes les chances de son côté pour manquer l'Euro et oublier son malheur. Mais malgré tous ses efforts, le joueur d'Hambourg va devoir se creuser un peu plus les méninges puisqu'il a tout de même été sélectionné par Erik Hamrén, le coach suédois. On attend son prochain coup de génie.

Du côté de la Belgique, l'entraîneur Marc Wilmots a préféré miser sur un autre secteur de jeu en ne sélectionnant que quatre milieux de terrain. Par contre, le coach belge semble plus que jamais compter sur son armada offensive avec pas moins de 8 attaquants.

Il met ainsi toutes les chances de son côté pour afficher les plus beaux atouts offensifs de la compétition. Sauf qu'avec les Toto Griezmann et compagnie, les Bleus n'ont rien à envier à leur voisin belge. Oui, notre attaque aussi est sûrement l'une des plus belles d'Europe.

Par Antoine Bonnet, publié le 13/05/2016

Copié

Pour vous :