Pourquoi Croatie - Espagne sera le meilleur match de ce début d'UEFA EURO 2016™

Ce soir à Bordeaux se tient le choc du groupe D entre l'Espagne et la Croatie. Un match qui pourrait être plus qu'agréable à regarder, tant les deux équipes régalent depuis le début de la compétition. 

Première de sa poule avec deux victoires en deux matches, la Roja n'a pas forcé en ce début de tournoi. Un premier succès arraché en toute fin de partie face à la République Tchèque, puis une balade face à la Turquie : le double champion en titre est une force tranquille. Néanmoins dans ce match décisif pour la tête du groupe, l'Espagne devra poursuivre sa montée en puissance pour venir à bout d'une surprenante équipe croate.

La Croatie : le football-plaisir de ce début d'Euro

Si le spectacle n'est pas forcément au rendez-vous depuis le début de la compétition, difficile de se plaindre du jeu produit par la Croatie. Dans les pas de Modric, les Croates ont impressionné par leur capacité à produire un football porté vers l'avant. Une victoire tranquille face à la Turquie avant une partition parfaitement récitée face à la République Tchèque, jusqu'à la sortie de Modric à l'heure de jeu. Une sortie sur blessure qui pourrait poser problème, étant donné que le milieu du Real est forfait pour le match de ce mardi face à la Roja.

Publicité

Publicité

Même si son absence peut peser sur le jeu croate, cela n'empêchera pas les hommes d'Ante Cacic de conserver leur philosophie de jeu. Le sélectionneur a d'ailleurs déclaré sur le site de l'UEFA que malgré les absences, son équipe sera "tournée vers l'avant, et qu'il n'y aura pas de calcul."

Sans Modric, Rakitic peut prendre les clés du jeu, lui qui a été élu homme du match contre les Tchèques. Bien entouré par Perisic, Brozovic et Badej, tous excellents lors des deux premiers matches, le joueur du Barça aura la responsabilité du jeu et devrait nous régaler. Seule interrogation : le niveau de Kovacic, probable remplaçant de Modric et très moyen lors de son entrée en jeu face à la République Tchèque.

L'Espagne : un Euro dans les pas d'Iniesta

Invaincu depuis 14 matches consécutifs à l'Euro, l'Espagne arrive pleine de certitudes face aux Croates. Un Morata libéré après son doublé face à la Turquie, une défense imperméable (aucun but encaissé en 698 minutes), et un milieu qui rayonne grâce à Cesc Fabre... euh pardon, Andrés Iniesta.

Publicité

Publicité

Élu à deux reprises homme du match depuis ce début d'Euro, le milieu du Barça rayonne sur cette compétition. Pièce maîtresse du dispositif de Vicente Del Bosque, Iniesta est le métronome de la Roja et prouve qu'il n'a pas besoin de Xavi pour avoir une grosse influence sur le jeu de son équipe. Agé de 32 ans, Iniesta a retrouvé ses jambes de 20 ans et renaît dans une compétition qui lui réussit plus que bien (meilleur joueur de l'Euro 2012, et dans le onze type de l'Euro 2008). Bref, Iniesta s'éclate et ça se ressent sur le jeu de la Roja.

La première place ? Un enjeu plus qu'important

Si certaines équipes n'en ont pas grand-chose à faire du classement (coucou la Slovaquie), le match de ce soir est plus que crucial pour les deux équipes. Deuxième à deux unités de l'Espagne, la Croatie va devoir faire le jeu afin de remporter les trois points, et chiper la première place de ce groupe D à l'Espagne. Pourquoi ne pas se contenter de la deuxième place ? Car cela l'enverrait face à l'Italie en huitième, l'équipe piège de ce début d'Euro, impressionnante tactiquement face à la Belgique.

Cela promet donc du jeu, du jeu et encore du jeu. Et même si l'Espagne a intérêt à contrôler ce match, Vincente Del Bosque a déclaré qu'il "n'y a pas à calculer quoi que ce soit" et que "la pureté du football est la chose la plus belle et qu'il ne faut pas y penser sous d'autres aspects." On n'aurait pas dit mieux : rendez-vous pour le spectacle à 21h.

Par Julien Choquet, publié le 21/06/2016

Copié

Pour vous :