Dans quel championnat européen le jeu est-il le plus fluide ?

Ce n'est pas l'introduction du VAR qui va arranger les choses...

Voici une nouvelle étude menée par l'observatoire du football CIES. Celui-ci a voulu calculer, grâce aux données d'inStat, le temps de jeu effectif réel dans tous les championnats européens. Soit, en gros, quel pourcentage du temps d'un match correspond vraiment à du jeu, et non à des arrêts dus à des fautes, des 6 mètres, des corners, des discussions avec l'arbitre, des appels au VAR, etc. Cela permet de se rendre compte de la fluidité du jeu. 

Pour cette saison (l'étude a eu lieu sur les matches entre le 1e juillet 2018 et le 28 novembre dernier), on apprend donc que c'est en Suède que le temps de jeu est le plus fluide : 60,4% du temps des matches correspond à du temps de jeu effectif en Allsvenskan, la D1 suédoise. Elle est suivie de la Ligue des Champions (où le VAR n'a pas encore été introduit, il le sera en février), avec un temps de jeu effectif de 60,2%. En Europa League, il est de 57,1%.

La France se situe dans la moyenne avec un temps de jeu effectif de 56,1%. Ce sont les matches du PSG les plus fluides (60,1%) et ceux de Rennes le moins (53,1%). 

Le championnat avec le moins de temps de jeu effectif est la Primeira Liga portugaise, avec un temps de jeu effectif moyen de 50,9%. Vous pouvez retrouver toutes ces données ici

Que des N'Golo Kanté dans ma team.