Vidéo : David Beckham fait parler ses tatouages pour dénoncer la violence contre les enfants

À travers une vidéo montrant des (faux) tatouages sur son corps, David Beckham s'engage, avec l'UNICEF, contre les violences faites aux enfants.

Toutes les cinq minutes, un enfant meurt suite à des violences. Des millions d'enfants vivent dans la peur d'une violence physique, émotionnelle ou sexuelle.

C'est pour combattre ce triste état de fait que l'UNICEF a lancé la campagne #EndViolence. Dans une nouvelle vidéo, David Beckham, toujours plus impliqué dans la défense des enfants défavorisés dans le monde, apparaît torse nu, tatouages apparents. Ce ne sont pas ses véritables tattoos que l'ex-athlète exhibe, mais des dessins qui dénoncent les violences que peuvent subir les plus jeunes.

Publicité

Publicité

Sur son site, l'UNICEF raconte les symboles derrière ces images :

David Beckham a de nombreux tatouages. Chacun représente pour lui un souvenir heureux ou important. Mais partout dans le monde, des millions d'enfants portent des marques qu'ils n'ont pas choisies : les cicatrices physiques et psychologiques de la violence. La violence envers les enfants les marque à jamais. Ensemble, nous devons y mettre un terme.

Humiliation à l'école, harcèlement, violences verbales ou physiques : les enfants sont des cibles faciles mais surtout fragiles. Et comme le souligne l'UNICEF, "ces violences et abus se déroulent le plus souvent dans un lieu familier ou proche de l’enfant comme la maison, l’école ou les services sociaux. Pire encore, les auteurs de ces délits sont essentiellement des gens connus de l’enfant ou faisant autorité. La protection de l’enfance consiste à prévenir et répondre à toutes les formes de maltraitance : trafic d’enfants, violences sexuelles, travail forcé, mariage précoce, privation de liberté."

Publicité

En plus de sensibiliser l'opinion publique à ces violences, l'UNICEF s'engage concrètement, par exemple en démobilisant les enfants soldats, en accompagnant des législations de lutte contre le travail des enfants et pour la protection sociale des familles, ou l’identification et la réunification des familles lors de conflits armés.

Pour soutenir ces actions, rendez-vous sur le site de l'organisme.

Par Lucie Bacon, publié le 06/12/2016

Copié

Pour vous :