Un an après, que devient le Winchester FC ?

"Oui oui, à Winchester, dans le Wessex."

"Je vais créer un club, ça va s'appeler le Winchester FC, avec une ambiance sud-américaine. Et je vais le monter en Premier League. C'est ça mon nouveau projet." Si vous êtes un fan de foot, impossible que vous soyez passé à côté de cette séquence mythique pendant le mondial russe : Ousmane Dembélé, ordinateur en main, dévoilant son nouveau projet de création de club sur Football Manager.

Publicité

Un moment culte qui avait fait parler l'été dernier, au point que nous avions décidé de contacter Craig Davis, le vrai coach du Winchester FC, petit club semi-professionnel qui évolue en 8e division anglaise. Et un an plus tard, rebelote : nous avons recontacté l'entraîneur, toujours en place, afin qu'il nous donne des nouvelles du Winchester FC. 

Football Stories ⎜ Peux-tu nous parler de votre saison ?

Craig Davis ⎜ Cette saison a été vraiment positive pour nous. En championnat, nous avons terminé sixièmes, à une place de disputer les playoffs pour la montée. Lors de la dernière journée, nous avions besoin d'une victoire pour y accéder, mais nous n'avons pris qu'un point malheureusement.

Publicité

Le gros point positif, c'est surtout notre parcours en FA Cup. Nous avons atteint le quatrième tour, en battant trois équipes qui évoluent dans des divisions supérieures. Ça n'était encore jamais arrivé dans notre histoire ! Grâce à cette performance, nous avons encaissé pas mal d'argent, ce qui n'est pas négligeable pour un club comme le nôtre. 

Du coup, grâce à cet argent, vous allez pouvoir acheter Ousmane Dembélé ?

En tout et pour tout, nous avons gagné 45 000€ grâce à la FA Cup. Je pense qu'avec ça, ça va être compliqué de réaliser le transfert. Peut-être qu'on pourra avoir son pied droit, sait-on jamais... (rires)

Publicité

Grâce à lui, vous avez eu beaucoup d'attention de la part des médias l'été dernier ?

C'était assez fou. Nous avons eu une interview avec TalkSport, la radio nationale, et aussi beaucoup de demandes de la part de médias français. Nous avons eu une grosse exposition : pour un petit club comme le nôtre, ce n'est pas habituel. 

D'ailleurs, les joueurs étaient surpris qu'on parle autant de nous, surtout venant de l'étranger. Ils étaient très heureux, fiers de jouer pour ce club. Et d'ailleurs, pour ne rien vous cacher, je pense que cette histoire a beaucoup joué dans notre belle saison. Tout le monde était très motivé de porter les couleurs du club grâce à ce soutien. 

Publicité

D'ailleurs, vous savez qu'on a activé les notifications pour chacun de vos matches depuis l'été dernier ? Vous avez gagné un paquet de supporters en France.

Vous êtes fous, mais ça fait plaisir (rires). L'engouement continue de nous surprendre, même un an plus tard. 

Justement, est-ce que certains continuent de vous parler de cette histoire ou est-ce qu'elle est complètement retombée aujourd'hui ? 

De moins en moins, mais ça arrive encore. Au club, les gens s'en rappellent forcément et en parlent. Et dans la ville, la plupart des habitants sont des supporters du club. Ça les a vraiment marqués, car on ne sait pas si un jour on reparlera autant du Winchester FC. 

Vous avez eu des nouvelles d'Ousmane Dembélé ? L'année dernière, vous comptiez lui proposer un contrat de sept jours pour visiter le club. 

"Nous allons lui proposer un contrat de 7 jours" 

On a vraiment essayé, mais malheureusement on n'a pas réussi à le contacter. Donc on n'a pas pu l'inviter, et en plus de ça on n'a jamais pu savoir s'il a réussi à remporter la Ligue des Champions avec nous dans Football Manager... 

Une dernière question nous brûle les lèvres : est-ce que désormais il y a une ambiance sud-américaine durant vos matches ?

Il y a un peu plus d'ambiance, oui ! Je ne sais pas si c'est grâce à Dembélé ou à la belle saison que nous avons faite, mais il y a une ambiance plus festive, avec plus de chants de supporters. 

Par Julien Choquet, publié le 18/07/2019

Copié

Pour vous :