Stade. ( Photo AFP / BERTRAND LANGLOIS)

Que pensent les supporters de l'OM du rachat de leur club ?

Ils ont tous une chose en commun : l'amour du maillot olympien depuis toujours. Cinq supporters marseillais hyperactifs sur les réseaux sociaux, Loreleï, Moussa, Zam's, Oly et Lino, ont accepté de raconter ce que représente pour eux l'arrivée de Frank McCourt et de son capital à l'Olympique de Marseille. 

Ils ont entre 20 et 30 ans, ont subi beaucoup de traumatismes sportifs ces dernières années et voient le rachat de leur club comme une renaissance. Ils nous racontent ce que ça fait désormais de craindre nobody.

Football Stories | Quelle a été ta première réaction quand tu as appris le rachat du club ?

Publicité

Moussa | J'attendais comme tout le monde l'officialisation au boulot, et ça tardait un peu, je ne te cache pas que j'avais les chocottes. Tu nous connais, à l'OM on aime trop ne pas faire comme tout le monde. Je me suis dit "imagine il annule tout parce qu'à la page 557 y'a pas de majuscule à McCourt". Puis je me suis dit "Mouss', envoie-leur une vidéo, peut-être ça va les booster à accélérer le truc". Puis je reçois la notif' comme tout le monde, je venais de sortir du taff, je souriais seul, je souriais aux mémés dans la rue, j'étais trop heureux, vraiment trop, j'avais l'impression que je venais de naître, j'étais innocent, propre, quelle sensation magnifique. Dieu est grand.

Publicité

Publicité

Loreleï | Un immense faisceau lumineux tout droit surgi du ciel est venu m'éclairer, et des anges en sont descendus et ont virevolté tout autour de moi en chantant l'"Alléluia" de Haendel. On a ensuite tous fêté la nouvelle en débouchant le champagne et en twerkant gaiement.

Oly | Un soulagement. Les années Dreyfus ont été exigeantes, avec au final plus de déceptions que de joies. Je ne voyais pas d'issues positives. Donc ce rachat c'est d'abord la fin de quelque chose et, forcément, tu espères que cela va être mieux.

Publicité

Lino | Ce fut un ouf de soulagement car même si on ne sait pas à quoi s’en tenir, ça ne peut pas être pire.

Zam's | Un grand soulagement, mais pas d’explosion de joie étant donné que c’était dans les tuyaux depuis quelque temps. Je suis beaucoup plus excité par les noms cités pour intégrer le staff et la direction technique que par la signature en elle-même.

Que souhaites-tu comme première décision de la part du nouvel actionnaire ?

Moussa | Virer tous les poisons de notre club, tous ceux qui peuvent nuire à la suite et au bon déroulement du projet.

Zam's | La nomination de gens compétents au sein du club, à tous les niveaux. On n'en peut vraiment plus. En plus d’être sportivement à la ramasse, il y a un gros déficit d’image pour le club.

Loreleï | Qu'il allonge les pépettes, c'est peut-être le seul point sur lequel je suis raccord avec Gaudin [Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille, ndlr]. Et que, par extension, il en investisse dans la venue d'un VRAI entraîneur, à la hauteur du club historique que l'on est. On peut laisser El Local [Franck Passi, l'actuel coach de l'OM] en adjoint, par simple miséricorde.

"En vrai, je veux que la première décision de McCourt soit de ramener Marcelo Bielsa"

Oly | Quelque chose d'extrasportif et si possible d'innovant. Le lancement d'un vrai mouvement de socios, l'exigence du bleu et du blanc sur le maillot à tous les matches, et si possible vierge de tout sponsor, des mesures fortes pour impliquer les supporters dans la vie socioculturelle et sportive du club. 

Lino | Qu’il définisse un organigramme clair avec des gens compétents. Je ne veux pas de précipitation à recruter des stars pour les empiler, ça ne sert à rien. Je veux aussi qu’on puisse enfin profiter d’un centre de formation digne de ce nom. (En fait, au plus profond de mon cœur, je veux que la première décision de McCourt soit de ramener Marcelo Bielsa.)

Tu veux qui au mercato d’hiver ?

Oly | Pas de joueur. Un coach ou un directeur sportif, pour qu'il prépare la saison prochaine. On dit que le mercato d'hiver est un mercato d'anticipation, eh bien anticipons ! 

Moussa | Deux ou trois bons petits joueurs qui peuvent apporter un plus à l'équipe et, bien évidemment, un coach.

"Je prends Icardi en prêt. Après deux car-jackings et un clip de JuL, il écrit une seconde autobiographie ¿Por qué siempre yo?"

Lino | Il faut recruter des joueurs capables d’amener l’OM en coupe d’Europe, tant pis si c’est des prêts car le vrai mercato ce sera en juin 2017. Faire revenir Michy pour 6 mois et lui permettre de gagner sa place à Chelsea pour la saison prochaine, ce serait une bonne idée.

Zam's | Le mercato d’hiver est en général très compliqué alors, là, avec le flou qui entoure la nouvelle direction sportive du club, je ne m’attends pas à un truc de fou. Si on peut réaliser quelques bons coups avec des joueurs de L1 expérimentés qui pourraient nous faire accrocher une place pour la petite Coupe d’Europe, pourquoi pas, mais je n’y crois pas trop.

Loreleï | On est défaillants à de nombreux postes, la défense est purement catastrophique, mais pour le fun je prends Icardi en prêt. Après s'être mis à dos tous les Ultras six mois après être arrivé chez nous, quatre cambriolages, deux car-jackings et un clip de JuL, il écrit une seconde autobiographie ¿Por qué siempre yo?.

Tu as 100 millions l’été prochain, tu prends qui ?

Loreleï | Je me la joue Jacques Médecin et je pars avec les 100 millions à Punta del Este en Uruguay, après avoir laissé pour seul héritage à l'OM un livre de recettes de cuisine provençale. Plus sérieusement, je reviens vers toi dans deux semaines après avoir calculé jour et nuit sur Transfermarkt comment récupérer du fric avec la vente des branquignoles actuels pour reconstituer un effectif ENTIER en plus des 100 millions alloués.

Oly | Des joueurs qui ont déjà démontré des capacités au très haut niveau. Donc je prends des Carlos Tévez, Demichelis, Alves, Ivanovic. Un James Rodriguez parce que c'est clairement un crack. Après, à l'OM, on a toujours eu de grands gardiens, des défenseurs centraux cracks, et un gros 9. Donc, faut prendre un grand gardien : le retour de Mandanda et basta. En 9, Tévez.  

Lino | Si on avait un effectif conséquent, j’aurais dit Dybala parce que c’est le joueur qui me fait rêver. Mais ce n’est pas le projet que je veux et ce serait débile puisqu’on a personne autour. Avec les 100 millions, il faudra arriver à recruter six-sept joueurs dont deux à 15-20 millions. Quand l’OM achète Imbula, Thauvin, Lemina, Mendy et plus tard Michy, c’est très intelligent et j’aimerais qu’on puisse faire la même chose avec quelques tauliers pour épauler tout ça.

"Tu me donnes 100 millions, j'achète juste Neymar direct"

Zam's | Pour l’été prochain, on espère un directeur sportif et un entraîneur sachant dans quelle direction aller, on attend forcément quelque chose de cohérent. Pas forcément bling-bling quand on connaît les prix actuels des très bons joueurs, mais des joueurs avec un minimum de garanties et d’expérience combinés à des jeunes joueurs prometteurs.

Moussa | Ouah, faut pas me dire ça moi ; tu me donnes 100 millions, j'achète juste Neymar direct. Non, plus sérieusement, j'achète déjà tous les bons petits joueurs de Ligue 2 et puis un ou deux gros joueurs avec de l'expérience pour marquer le coup.

Si tu dois garder un seul joueur de l’effectif actuel, tu gardes qui ?

Moussa | Florian PlusFortQueDiMariaLeSurcoté Thauvin

Zam's | Thauvin forcément. Que ce soit en termes de niveau ou moralement, c’est le numéro 1 de l’équipe. Après, contrairement, à la plus grande partie des supporters de l’OM, je suis pour garder Lass qui est le seul joueur de "haut niveau" dans cette équipe de chèvres. Pardon, dans cette équipe prometteuse et avec une mentalité exemplaire.

Lino | Ce n’est pas très difficile puisqu’il n’y a pas dix joueurs indispensables cette saison, mais si je dois n'en garder qu’un évidemment c’est Florian Thauvin. Déjà parce que je l’aime comme un frère, ensuite parce que c’est potentiellement le meilleur joueur de l’effectif avec Lass et aussi parce qu’il aime vraiment ce club, et ça c’est assez rare pour être souligné.

Oly | Le petit Lopez. Un jeune donc. 

Loreleï | Bafé Gomis. Il n'a pas encore bien assimilé la règle du hors-jeu et il a une certaine tendance à la schizophrénie panthèresque, mais il semble sincèrement mettre tout son cœur dans le projet olympien et être doté d'une intelligence supérieure vu qu'il ne sait pas faire le signe de JuL : ON GARDE.

Si tu dois faire revenir un joueur, tu prends qui ?

Zam's | Morel, avec un salaire multiplié par trois. Ce qu’il est en train de réaliser à Lyon en tant qu’agent double marseillais, c’est formidable.

Moussa | Dimitri Payet.

Lino | Dimitri Payet. Voilà un an et demi qu’il urine sur la Premier League et qu’il dégoûte toutes les équipes qu’il rencontre, il est temps qu’il mette un terme à ce massacre en revenant à Marseille.

Oly | Mandanda. Surtout pas Drogba.

Loreleï | J'aurais pu citer pléthore de noms mais je choisirais Steve Mandanda pour son brio, son abnégation et son amour du club. À la seule condition qu'on ait une équipe qui déchire avec, pour pas que le Stévounet parte en dépression nerveuse.

La priorité, c’est des joueurs ou Bielsa ?

Moussa | Bielsa. Si y a Bielsa, il y aura les joueurs qui vont avec, c'est automatique, c'est "en léger" comme dirait mon ami Gradur.

"La priorité ultime du cœur, de la folie, de la passion, de l’amour, c’est Bielsa"

Zam's | Bielsa ou un autre, mais la priorité c’est un coach de qualité, oui. C’est la base de tout projet qui se veut cohérent et ambitieux. De plus, vu le niveau globalement médiocre de la L1, la seule présence d’un coach compétent peut nous permettre de réaliser nos premiers objectifs, à savoir réintégrer le Top 4 de la L1.

Loreleï | Bielsa. De bons joueurs mal coachés n'amènent pas bien loin, en plus d'être du gâchis. Des joueurs passables admirablement coachés ça fait des étincelles, El Loco nous l'a déjà prouvé, il a quand même réussi à faire que Morel devienne un joueur de football lorsqu'il était aux commandes, c'est pas rien comme exploit.

Lino | La priorité ultime du cœur, de la folie, de la passion, de l’amour, c’est Bielsa.

Oly | Le coach est la priorité, ça définit tout le reste. Si c'est Bielsa, alors McCourt a déjà tout compris. Si c'est Deschamps, ça me va aussi. 

On en fait quoi de Diarra ?

Zam's | Je suis pour qu’on le garde. Il a certes été égoïste et ingrat envers le club qui lui a permis de retrouver la lumière et l’équipe de France, mais c’est la loi du foot maintenant. Et puis il y a bien pire, il aurait pu traiter son entraîneur de fiotte ou frapper un agent de police...

Moussa | On le renvoie dans le trou duquel on l'a sorti. Personne n'est au-dessus de l'institution chez nous.

Loreleï | On lui rappelle qu'avant d'arriver chez nous il était en train de dépérir en Russie, que la moitié de la jeunesse actuelle ne savait même pas qui il était et qu'il aurait fini alcoolique dans une taverne moscovite moisie, à boire de la vodka dès 7 heures du matin si on ne l'avait pas pris. Ensuite, on lui fout un grand coup de pied au cul pour qu'il dégage en souhaitant qu'il finisse sa carrière dans l'équivalent d'une DHR de Roumanie.

La prochaine Ligue des Champions, c’est pour quand ?

Zam's | Avant Paris, c’est tout ce qu’on demande. D’ailleurs si Paris avait la bonne idée de ne jamais la gagner..

Moussa | Avec l'aide de Dieu, dans deux ou quatre ans maximum. On n'est pas le PSG, nous.

Loreleï | Cette vente de l'OM et les ambitions affichées du nouvel actionnaire font renaître un espoir certain en nos cœurs olympiens. C'est donc pour bientôt. Mais pas trop vite non plus, on règle d'abord la question du coach et de l'effectif, je pars pas m'afficher en Europe avec des Doria, des Sakai et compagnie sous la houlette de Passi.

Oly | 2023, après la coupe du monde 2022, et quand le Qatar aura arrêté ses investissements dans le football.

Lino | Honnêtement, c’est loin d’être la priorité parce qu’on ne sait pas ce que va faire McCourt… Comme je l’ai déjà dit, il faut être prudent et ne surtout pas brûler les étapes. Et quand je vois des équipes comme le Barça, le Real, le Bayern, City ou la Juventus qui se renforcent chaque saison, je me dis qu’on est pas près de les concurrencer !

Tu le vois comment ton club dans dix ans ?

Lino | Impossible de répondre à cette question tant ce club ne ressemble à aucun autre. Par le passé, on a vu qu’on pouvait être haut mais aussi très bas, donc je vais attendre et voir ce qu’il va se passer. J’espère juste que dans dix ans il sera stable, qu’il jouera les premiers rôles et qu’il aura remporté quelques titres.

"Dans dix ans ? On sera au sommet de l'Europe, avec deux autres Ligue des Champions"

Loreleï | Encore plus beau, encore plus grand, toujours aussi fervent et sanguin, illuminant de ses lumières le football français et européen. Et avec une nouvelle coupe aux grandes oreilles avec laquelle on se pavanera sans relâche pendant des décennies !

Moussa | Au sommet de l'Europe, avec deux autres Ligues des Champions.

Zam's | Installé dans le top 8 européen et considéré comme un outsider crédible pour une victoire en Ligue des Champions.

Oly | Un club innovant à tous les niveaux : dans la formation où on sort des cracks, dans la préparation où on court 130 kilomètres par match, dans le supportérisme où on fout le waï dans toute l'Europe, dans les médias où on arrête de subir cette presse parisienne et fadasse, dans le jeu, dans le rôle socioculturel de l'OM en Provence et en France. Je pense qu'on sera au sommet en 2026. Sans McCourt ? 

Si tu dois garder un souvenir de la période MLD, c’est lequel ?

Loreleï | Je ne vais pas être originale, mais je vais bien évidemment parler de notre saison 2009-2010 et de nos titres. Même si l'arrivée de Bielsa fut un énorme moment de joie aussi.

Oly | La victoire en championnat avec Didier Deschamps.

Zam's | Le match du titre, contre Rennes. Après quinze ans sans titre. J’étais au stade, avec mes potes, sous la pluie. Je ne revivrais probablement jamais ça dans ma vie de supporter de l’OM ou même d’amateur de ballon rond en général.

Lino | Le meilleur souvenir reste le titre remporté par l’équipe de Deschamps mais, bizarrement, là où j’ai vécu le plus d’émotions c’est l’année Bielsa. Je pense sincèrement qu’il n’y a que nous qui pouvons comprendre cela et je comprends que les autres trouvent cela débile. Penser instinctivement à une année sans titre plutôt qu’à une année couronnée d’un titre de champion et une Coupe de la ligue, ça peut paraître aberrant mais beaucoup me comprendront. Les matches étaient fous, tout simplement irréels, autant sur le terrain que dans les tribunes. Je n’avais jamais vécu cela, pourtant j’ai fait des déplacements et des campagnes européennes, mais là c’était DINGUE ! Jamais je n’oublierai ce que j’ai vécu cette année-là comme jamais je n’oublierai le titre de champion.

Moussa | Ahahahahhahahahahahhahhahahahah, merci pour cette petite interview Konbini !

Par Lucie Bacon, publié le 19/10/2016

Copié

Pour vous :