Lyon’s newly player Brazilian Rafael da Silva speaks during a press conference on August 8, 2015 in Lyon, southeastern France. AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES / AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Blessé et refusant d'être payé, Rafael a financé une initiative de la fondation OL

Lors de sa blessure en début de saison dernière, le latéral droit lyonnais a demandé à ne plus être payé et a financé une initiative de la fondation de son club. 

C'est une belle histoire que nous raconte ce mardi Vincent Duluc dans les pages de L'Équipe. Dressant le portrait de Rafael, le journaliste raconte une anecdote qui était jusque-là passée inaperçue.

Blessé à la cuisse en septembre 2015, le latéral avait demandé à ses dirigeants lyonnais de ne pas être payé pendant sa convalescence. Mais cela est impossible car illégal. Le Brésilien s'est alors rapproché de la fondation OL pour connaître ses initiatives. Il a finalement décidé de financer lui-même les robots qui, les soirs de match au Parc OL, permettent à des enfants hospitalisés de communiquer avec les joueurs. Classe.

Publicité

Les petits robots financés par Rafael sur la pelouse d’OL-OM (OL Fondation)

Les petits robots financés par Rafael sur la pelouse d’OL-OM (OL Fondation)

L'année dernière, nous vous présentions ces petits robots de téléprésence développés par la société Awabot, qui avaient été pour la première fois utilisés lors de la rencontre entre l'OL et l'OM. Grâce à eux, des jeunes supporters hospitalisés pouvaient en direct dialoguer avec des acteurs de la rencontre.

Par Lucie Bacon, publié le 18/10/2016

Copié

Pour vous :