Lionel Messi – Facebook FC Barcelona

Qu'est-ce qui va changer pour le Ballon d'Or ?

La FIFA et France Football ont mis fin à leur collaboration autour du Ballon d'Or. Après 6 ans de partenariat, reste à savoir quelles sont les nouvelles règles autour de ce prix. 

Le 61e Ballon d'Or marque un retour au format historique. Fini le vote des joueurs : les journalistes sont les seuls votants désormais. Alors que les choix des sélectionneurs ou des capitaines ont été critiqués par le passé, les journalistes représentent un corps de votants plus impartiaux. On se souvient notamment des cas Wesley Sneijder (2010) ou Franck Ribéry (2013) qui auraient eu, sans doute, un tout autre sort avec l'ancien système de votes.

Lionel Messi - Facebook FC Barcelona

Lionel Messi - Facebook FC Barcelona

Publicité

Quels sont donc les nouveaux changements ? Tout d'abord, le vote se fera à partir d'une sélection de 30 joueurs (comme avant la fusion) et non plus 23. L'étape intermédiaire des 3 finalistes a été supprimée. Ainsi le classement et le nom du lauréat seront connus avant la fin de l'année, en décembre et non plus en janvier. La traditionnelle cérémonie à Zurich est donc fortement compromise.

Zinédine Zidane - Official Facebook

Zinédine Zidane - Official Facebook

Pour rappel, le Ballon d'Or était dévolu jusqu'en 1995 aux joueurs européens. À partir de cette date, tous les footballeurs évoluant dans un club européen pouvaient prétendre à ce titre. Puis à partir de 2007, toutes les nationalités ainsi que tous les championnats ont été pris en compte. Ce retour à l'ancien système plaît à Jean-Pierre Papin (Ballon d'Or 1991), comme il l'explique dans les colonnes de France Football :

Publicité

Dans un sens, c’était bien de donner la parole et les voix aux sélectionneurs et aux capitaines et plus seulement aux journalistes. Mais contrairement à la presse, ces votants-là ne tenaient plus vraiment compte du palmarès de la saison. Or pour moi c’est super important ! C’est aussi pour ça qu’on a été abonnés aux Messi et Cristiano Ronaldo. Qu’ils soient les meilleurs du monde pas de doute. Mais, parfois pas sur une saison. Ribéry par exemple aurait dû l’avoir en 2013. Je regrette aussi qu’Iniesta ne l’ait jamais obtenu. Tu peux t'appeler Messi, si tu n'as pas Xavi ou Iniesta à côté, tu ne l'auras jamais. J'aimerais aussi qu'un gardien ou un défenseur puisse l'avoir de nouveau.

Jean-Pierre Papin - Facebook OM

Jean-Pierre Papin - Facebook OM

Le calendrier et les règles seront précisés davantage dans la prochaine édition du magazine. D'ici là, le grand favori pour le Ballon d'Or 2016 reste l'inévitable Cristiano Ronaldo.

Publicité

Par Wallid Addigue, publié le 20/09/2016

Copié

Pour vous :