C'est officiel : Puma sera l'équipementier de l'Olympique de Marseille à partir de 2018

La rumeur courait depuis quelques jours, c'est désormais officiel depuis ce dimanche : Puma sera l'équipementier de l'Olympique de Marseille à partir de la saison 2018/2019.

puma_om_1

Après près de 40 années passées aux côtés d'adidas, hormis deux infidélités pour Reebok et Mizuno, le club phocéen a décidé de faire confiance à la marque allemande, qui équipe déjà Rennes et Bordeaux en Ligue 1, pour un nouveau dynamisme et des revenus supplémentaires pour les prochaines saisons, comme l'a précisé le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, dans un communiqué :

Publicité

"À compter du 1er juillet 2018, l’OM sera le club sportif le plus important pour Puma en France et nous avons été très séduits par la volonté de ses dirigeants de nous accompagner activement à l’international. C’est un formidable témoignage de confiance pour notre projet OM Champion. Ce contrat va nous assurer des recettes annuelles conséquentes, nécessaires à l’atteinte de nos objectifs sportifs. C’est le plus gros contrat commercial de l’histoire du club."

Pour Puma, équiper un des clubs les plus populaires de Ligue 1 est également une gain considérable dont la firme peut être fière : "Nous sommes très fiers de devenir le partenaire de l’Olympique de Marseille, a déclaré Bjoern Gulden, Président Directeur Général de Puma. Le club possède une grande tradition, et a un superbe état d’esprit. Son style de jeu, au-delà d’être rapide, est plaisant à regarder. Leurs supporters sont parmi les meilleurs. Les nouveaux propriétaires ont de grandes ambitions et des plans pour l’avenir".

puma_om

Publicité

Depuis vendredi, Puma avait commencé le teasing de cette annonce en placardant dans Marseille des affiches qui ne laissaient pas de place au doute sur ce futur partenariat. Sur celles-ci, des petites piques chambreuses vis-à-vis du club ennemi, le PSG ("Ici, pas de remontada"), mais aussi des slogans poussant le club phocéen à se dépasser ("Un passé indélébile, un futur à écrire"):

image4

image1

Publicité

image2

image3

Par Lucie Bacon, publié le 26/03/2017

Copié

Pour vous :