Pourquoi il faut absolument regarder le US Granville-OM de ce soir

Dernier quart de finale de l'édition 2015-2016 de la Coupe de France, le match entre l'US Granville et l'Olympique de Marseille mérite d'être vu, et on vous explique pourquoi.

L'US Granville affronte ce soir l'OM en quart de finale de Coupe de France. Un match déséquilibré sur le papier mais le petit poucet pourrait bien ajouter un chapitre supplémentaire à la belle histoire de la Coupe de France. De l'autre côté, l'OM a beaucoup à perdre d'une rencontre qui malgré les apparences, pourrait être le point d'orgue d'une saison bien terne.

Le charme de la Coupe de France

On a tendance à l'oublier mais la Coupe de France est certainement la plus belle compétition de l'hexagone. La seule qui puisse nous offrir des rencontres inédites entre deux équipes qui évoluent dans deux mondes complètement différents. D'un côté les professionnels et tout ce qui les entoure, et de l'autre des amateurs qui, lorsqu'ils ne chaussent pas les crampons sont employés de banque, animateur ou encore maçon si l'on prend l'exemple des joueurs de l'US Granville.

Publicité

Le match de ce soir se déroulera au Stade d'Ornano à Caen, l'occasion pour les nombreux supporters d'apporter un soutien ô combien important, celui du douzième homme, plus que jamais efficace dans ce type de rencontre en apparence déséquilibrée. Les 22 acteurs évolueront d'ailleurs dans un stade à guichets fermés, ce match devrait donc nous offrir un spectacle qui va bien au-delà du rectangle vert.

L'OM pourrait affronter le PSG en finale

Hier soir, avait lieu le tirage au sort des demi-finales de Coupe de France, offrant aux Lorientais l'immense défi de battre le Paris Saint-Germain au Moustoir, mais également l'occasion pour le vainqueur de ce soir de se mesurer au FC Sochaux-Montbéliard, relégable en Ligue 2 mais tombeur du FC Nantes au tour précédent. Plus que les demi-finales, c'est bien l'éventualité d'une finale entre le PSG et l'OM qui attire l'attention des amateurs du ballon rond, donnant potentiellement une énième revanche aux Marseillais. Et les twittos voient déjà le coup venir...

Publicité

Publicité

Publicité

Mais surtout, la Coupe de France est la dernière chance pour l'OM de sauver une saison terne avec en ligne de mire une qualification européenne. Dans le ventre mou du championnat, les Olympiens se sont vus éliminés de la Coupe de la Ligue en quart de finale face au TFC, avant de subir le même sort en Europa League face aux Basques de Bilbao.

Club le plus titré dans cette compétition avec dix trophées, l'Olympique de Marseille verrait le Paris Saint-Germain égaler ce record s'il venait à remporter cette édition. La perspective d'une finale face à l'ogre parisien accentue donc encore un peu plus la détermination des Marseillais, qui devront prendre le match de ce soir comme la première des trois étapes restantes dans sa course à l'Europe. De quoi transcender les joueurs de Michel...

Granville peut le faire

Avec un effectif jeune et plein de fougue d'un peu plus de 25 ans de moyenne d'âge, l'US Granville tentera de suivre les glorieuses destinées des équipes qui ont fait tout le charme de la Coupe de France (Calais, Quevilly, Carquefou, Montceau, etc.). Tombeur de Bourg-en-Bresse au tour précédent, les Normands pourront également compter sur les difficultés que rencontre l'OM face aux plus petites écuries. Qualifiés dans la difficulté face à Trelissac au tour précédent, les Olympiens sont tombés en 2008 face à Carquefou, Quevilly en 2012 et Grenoble l'année dernière.

Fort de sa belle saison en CFA 2, les joueurs de l'US Granville auront également à coeur de faire bonne figure pour honorer leur gardien, natif et supporter de Marseille, héroïque lors du tour précédent et lamentablement agressé durant les festivités qui s'en sont suivies. Il donnera d'ailleurs le coup d'envoi de la rencontre. De plus, s'il se qualifie, le club de Granville sera le premier pensionnaire de CFA 2 à se hisser en demi-finale de Coupe de France.

Un match à enjeux donc, avec une pression énorme sur des Phocéens qui n'ont pas le droit à l'erreur et la soif de poursuivre une aventure extraordinaire pour les Granvillais et leur public.

Par Antoine Bonnet, publié le 03/03/2016

Copié

Pour vous :