En Italie, le gouvernement et la fédé veulent intégrer les réfugiés par le football

Depuis des années, partout dans le monde, le football a souvent été un merveilleux outil d'intégration. Une nouvelle initiative mise en place en Italie devrait une fois de plus nous le prouver. 

En effet, cette semaine, le ministère de l'intérieur italien et la fédé de foot ont signé un protocole stipulant que le football servirait notamment désormais à mieux intégrer les migrants, notamment les plus jeunes d'entre eux, à la société. 

"La pratique du sport représente en soi une valeur intrinsèque pour la promotion de comportements éthiquement corrects, affirmant 'la culture du respect', soulignant la valeur des différences"

Publicité

Selon le site du gouvernement italien, à côté des cours destinés aux réfugiés sur le territoire italien, des "moments de socialisation" seront mis en place à travers des confrontations sportives avec des jeunes italiens. 

Publicité

Du côté de la fédé, qui œuvre depuis plusieurs années avec son programme Rete ! pour l'inclusion de tous les jeunes, c'est une étape de plus vers une société unie par le sport, comme l'a indiqué son directeur général : 

"Le protocole que nous avons signé aujourd'hui a une grande valeur parce que toutes les institutions impliquées sont motivées par les mêmes objectifs. Au cours des dernières années, la Fédération a lancé Rete !, nous élargissons maintenant notre gamme d'action parce que les résultats ont été plus que positifs. La fédération est heureuse d'assumer les coûts de ce projet qui représente un investissement pour un avenir meilleur"

Publicité

En Italie, de nombreuses initiatives du monde du foot ont déjà eu lieu pour soutenir et intégrer les réfugiés : en avril 2016, le club de Cosenza avait invité 400 réfugiés à assister à un de ses matches. Quelques mois plus tôt, un club dont l'équipe est uniquement composée de réfugiés, le Liberi Nantes, avait rencontré des légendes de l'AS Roma

Par Lucie Bacon, publié le 16/01/2018

Copié

Pour vous :