Hors-jeu : 10 autres choses à savoir sur Karim Benzema

Adulé, taclé ou décrié, "La Benz", alias Karim Benzema, attire tous les regards en ce moment pour le meilleur comme pour le pire. Happiness FC saute sur l'occasion pour détendre l'atmosphère et revient sur 10 faits insolites autour de la vie bling-bling de l'attaquant du Real Madrid.

De son amitié avec Booba à son mal de l'air selon Ribéry, en passant par ses dernières folies extravagantes, voici 10 choses à savoir sur l'attaquant français.

Sur Internet, il compte plus de fans que les Daft Punk

À l'instar d'une majorité de joueurs, Instagram n'a aucun secret pour lui. "Benzegoal" en est addict et y exhibe sans cesse ses moindres faits et gestes de flambeur ou de père attentionné, au point de s'emparer en 2015 de la première place des sportifs français les plus suivis sur les réseaux sociaux avec plus de 30 millions de fans (Facebook, Twitter et Instagram réunis), volant la vedette, les doigts dans le nez, à Tony Parker et ses quelque 4,83 millions de followers.

Publicité

Une photo publiée par Karim Benzema (@karimbenzema) le

Publicité

 

Plus étonnant encore, l'attaquant des bleus apparaît également en deuxième position dans le top des personnalités françaises les plus suivies derrière David Guetta, mais devant les Daft Punk. "Ça fait partie du système, il faut être à la page" s'est-il alors félicité dans le Journal Du Dimanche. Mais quel grand communiquant ce Karim !

Supporter du Brésil même lors de la finale de la Coupe du Monde 98

Gamin puis adolescent, Karim Benzema a toujours voué une admiration sans pareil pour le Brésil. C’est la raison pour laquelle au début de la Coupe du Monde 98, alors âgé de 11 ans, il supportait encore avec ferveur la Seleçao, comme il l'a expliqué à France Foot :

Quand je jouais avec mes potes à Bron, j’étais toujours Ronaldo (le vrai) avec son maillot de la sélection sur le dos. Jusqu’à la finale ! Je me souviens très bien de cette journée. Le 12 juillet, j’étais en colonie de vacances avec ma sœur. Dans l’après-midi, il y avait eu un tournoi de foot, façon Coupe du Monde. Tout le monde était forcément à bloc derrière la France. Tout le monde voulait jouer avec le maillot des Bleus… sauf moi ! À ce moment-là, j’étais encore pour le Brésil ! J’ai simplement retourné ma veste lorsque Zizou a marqué son second but !

Publicité

Fou du volant et collectionneur de bolides de luxe

#Rolls #Versace #Yeezy

Une photo publiée par Karim Benzema (@karimbenzema) le

Publicité

 

Féru de puissance, d'excès de vitesse et de tape-à-l'oeil, Benz s'offre régulièrement les modèles les plus prestigieux. Une de ses dernières acquisitions : la rarissime et hors de prix Bugatti Veyron 1200, capable d’atteindre plus de 400 km/h, avec laquelle il ne manque d'ailleurs pas de s'afficher sur la toile. Dans la lignée de Cristiano Ronaldo et Samuel Eto'o, sa collection comprend notamment une Mercedes McLaren SLR, une Ferrari 599 GTB Fiorano ou encore une Rolls-Royce.

"Enfoiré" de courte durée à la TV

En février 2012, Karim Benzema, en bon samaritain, a participé au grand bal des Enfoirés enregistré à Lyon et diffusé sur TF1. Tout de blanc vêtu tel un ange, les mains glissées dans les poches, il n'a hélas pas fait grande impression : peu de pas de danse, la bouche close, peut-être par timidité de chanter à la grande différence de Bafé Gomis présent lui aussi, ainsi que Hugo Lloris. Bref, quelques dribbles avec Christophe Maé et puis s'en va, juste de quoi agiter la twittosphère...

Il s'est essayé au rap avec Rohff avant de rejoindre le clan de Booba

KB9/KOPP - 69/92i - DUC...

Une photo publiée par Karim Benzema (@karimbenzema) le

 

Benzema c'est le mien, pas le tien ! Malgré son apparition presque anecdotique sur l'album La Cuenta du rappeur Rohff en 2010, dans le titre "Fais-moi la passe", Karim Benzema, fada inconditionnel de rap français, a très vite changé son fusil d'épaule pour apparaître depuis aux côtés de Booba. Ce dernier s'en est même crânement vanté en affirmant que le rappeur de Vitry (Rohff), comprendre ici son ennemi juré, était jaloux de sa complicité avec l'attaquant du Real.

Check out Time #Goodvibes #K

Une vidéo publiée par Karim Benzema (@karimbenzema) le

 

Que ces deux rivaux cessent leur enfantillage puisque le numéro 10 de l'équipe de France n'a en réalité d'yeux que pour Tupac, le prouve ici ce clip de quelques secondes dans lequel il se glisse dans la peau du célèbre rappeur assassiné à Las Vegas en 1996. La chaîne en or, il n'y a que cela de vrai.

Il ne transpire pas que sur les terrains

A l'aise ballon au pied, de la tête et accessoirement devant le but, "la Benz" l'est un peu moins dans les airs... L'en a attesté Frank Ribéry après un match France-Islande (3-2) en octobre 2012. L'avion de l'équipe de France avait dû faire face à quelques turbulences pour rallier Valenciennes au Touquet. Le milieu de terrain du Bayern Munich a décrit, sourire aux lèvres, l'ambiance à bord au journal Le Parisien : "Il y a eu un peu de stress, surtout Benzema, il transpirait".

Sa dernière folie bling-bling, un ballon en diamants... à 226 000 euros

@karimbenzema

Une photo publiée par Dave Bling (@davebling) le

 

De buts en buzz, en juin 2015, l'ex Lyonnais passait une soirée avec Rihanna à New-York. Obnubilé par les lumières du star system, il s'est laissé tenter deux mois plus tard par un ballon en diamants à 226 000 euros, selon le site TMZ. Un délire démesuré de star parmi tant d'autres puisqu'après tout, un bijou à l'effigie du dit "objet de sa vie", composé de 72 000 pierres précieuses, 1 250 carats et réalisé par les joailliers Dave Bling et Will Da Boss, ce n'est pas si extravagant et plutôt commun non ?

Sa fille "Melia", sa nouvelle raison de vivre

MB

Une vidéo publiée par Karim Benzema (@karimbenzema) le

 

L'année dernière, Karim et sa compagne ont eu une fille : Mélia. Sur le compte Instagram du joueur, des vidéos emplis de tendresse et d'espiègleries sur fond de Julien Doré entre ce nouveau papa gâteau et sa progéniture abondent, redorant ainsi un tant soit peu l'image écornée et balbutiante d'un footballeur paradoxal.

Son père le compare à Napoléon

Karim Benzema, empereur des Français ? En tout cas son père Hafid a osé l'analogie lors d'un entretien accordé au quotidien brésilien Globoesporte en 2014 au cours duquel il a notamment défendu becs et ongles son fils face aux critiques le visant concernant son refus de chanter La Marseillaise, avant de flirter avec le gonzo et ainsi décrire "Karim" comme le leader naturel de l'équipe nationale, un amoureux inconditionnel de la France et surtout non égoïste :

Il est comme Napoléon qui ne s'est pas battu tout seul. Il a guidé une armée qui était derrière lui et il a vaincu pour la France. Karim veut en faire de même en se mettant toujours au service de l'équipe.

Son grigri d'avant-match ? Écouter le Coran

"30 minutes avant un match je fais un peu de vélo. Lorsqu’il me reste 10 minutes, je me concentre et là je mets mon casque, je mets des sourates […], c’est des paroles de Dieu. Donc, j’écoute toujours cela, ça me met bien et là je me concentre, bien tranquille l’esprit reposé", a t-il confié au micro de L'Équipe 21. En résumé, le Coran dans les oreilles pour Karim Benzema, le sel derrière chaque but pour Luis Fernandez et le signe de croix 8 fois pour Maradona, chacun son truc !

Par Max Raby, publié le 30/11/2015

Copié

Pour vous :