Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial PSG-Naples

C'est pas mal aussi la Ligue Europa. 

Mercredi soir, les supporters du Paris Saint-Germain ont vécu une soirée difficile. Dans leur antre, les Parisiens ont souffert face à des Napolitains plus inspirés, qui ouvrent le score avant la demi-heure de jeu par l'intermédiaire d'Insigne, parti dans le dos de Presnel Kimpembe.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Le PSG tente de réagir mais bute constamment sur une équipe de Naples parfaitement en place. Cavani n'est que l'ombre de lui-même... 

... tout comme Adrien Rabiot, une nouvelle fois largement critiqué pour sa prestation au milieu. 

Néanmoins, le PSG arrive miraculeusement à revenir dans le match à l'heure de jeu, grâce à un déboulé de Thomas Meunier conclut par un centre... détourné directement dans sa cage par Mario Rui. 

Malgré cette égalisation, Naples ne panique pas et continue de jouer son football. Et la patience finit par payer. À dix minutes du terme, Dries Mertens profite d'une mauvaise lecture de Marquinhos pour crucifier Areola à bout portant. 

On se dit alors que tout est fini, mais un homme permet finalement à Paris d'y croire encore : Angel Di Maria. Au bout du temps additionnel, l'Argentin envoie une merveille d'enroulée du gauche qui termine sa course dans le petit filet d'Ospina. 

Score final : 2-2. Un résultat qui place les Parisiens à la 3e place de leur groupe, à une unité de leur adversaire du soir. Il va falloir réaliser une phase retour de haut niveau pour espérer se qualifier... Bon courage. 

Par Julien Choquet, publié le 25/10/2018

Copié

Pour vous :