Des footballeuses gravissent le Kilimandjaro pour jouer le match le plus haut au monde

Les joueuses sont bien déterminées à battre un record international.

Lorsqu'elles s'engagent dans la bataille pour l’égalité dans le monde très masculin du sport, les femmes n’ont peur de rien. Elles n'ont de cesse d'établir de nouveaux records, et ont même accompli des performances jamais réalisées par des hommes.

En Afrique, un groupe de footballeuses, dont la Française Sandrine Dusang, s’inscrit dans cette tradition en s’attaquant au plus haut sommet du continent, le Mont Kilimandjaro, sur lequel elles vont disputer un match.

Publicité

(Photo: Suitcase Shots)

(Photo: Suitcase Shots)

Ces femmes, qui comptent bien battre le record du match de compétition joué à la plus haute altitude, ont démarré leur voyage en Tanzanie le 15 juin. Il leur faudra dix jours pour atteindre le sommet à 5 891 mètres d’altitude, chargées de leur équipement.

CNN indique qu’une fois arrivées en haut, elles redescendront à 5 730 mètres pour jouer un match de 90 minutes le 24 ou le 25 juin.

Publicité

Selon le site britannique Basing Stoke Observer, la rencontre entre le Volcano FC et le Glacier FC aura lieu sur un plateau recouvert de sable de cendres volcaniques qui fait 23 fois la taille d’un terrain de football.

Cette rencontre est organisée par l’association Equal Playing Field, co-fondée par l'Américaine Erin Blakenship et la Britannique Laura Youngson, afin de sensibiliser le public au manque de soutien offert aux athlètes féminines partout dans le monde. Avec un objectif fixé à 40 000 dollars (35 710 euros), l’organisation a récolté des fonds à travers plusieurs pages de crowdfunding.

Publicité

Évoquant la raison qui les ont poussés à organiser ce match, Laura Youngson explique :

Publicité

"Jouer un match de football à cette altitude n’a jamais été fait auparavant. Nous voulons battre ce record pour donner envie aux femmes et aux filles de s’attaquer aux inégalités dans le monde du sport.

Le sport rassemble les communautés et lie des amitiés, tout en véhiculant des valeurs telles que l’engagement, le leadership, la force et la santé. Aucune fille ne devrait renoncer à ces bienfaits à cause de son genre."

Vingt nationalités seront représentées lors de ce match, avec des joueuses originaires entre autres d'Égypte, d’Afghanistan et des Émirats Arabes Unis. À la fin de la partie, les participantes partageront ce qu'elles auront appris de cette expérience dans des centres d’entraînement de football dans 17 pays comme l’Afrique du Sud, l’Argentine, la Zambie, le Mexique, Dubaï, la Chine et la Jordanie.

Je gravis le Kilimandjaro parce que je pense qu’une prouesse sportive est une prouesse sportive, qu’un talent est un talent, qu’une passion est une passion, quel que soit notre genre, notre pays, et le sport pratiqué. Cela devrait non seulement être admis mais aussi célébré. Lisa Handy.

"Mon histoire d’amour" : la buteuse britannique Lisa Handy, basée aux Emirats Arabes Unis, rejoint l’équipe d’Equal Playing Field. #JoueCommeUneFille #MaMontagne

J’ai toujours joué et aimé le football aussi longtemps que je m’en souvienne, et je voulais que ce projet reflète l’amour du jeu par-dessus tout. Le sport a cette capacité à transcender les discriminations mieux que tout le reste.

L’équipe des Émirats Arabes Unis en randonnée de nuit sur le plus haut sommet du pays, en préparation du Kilimandjaro.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Prince Jacon, publié le 19/06/2017

Copié

Pour vous :