Raymond Domenech n'aime pas les bleus (pour la bonne cause)

L'ancien sélectionneur des Bleus a surpris Twitter ce mardi matin en déclarant ne pas aimer les Bleus. Derrière ce message : une opération nécessaire.

Il était 11h09 ce mardi matin quand Raymond Domenech, au lendemain de la victoire des Bleus, tweetait ce message qui surprenait tout le monde, nous les premiers.

Publicité

Mais vite après l'incompréhension : l'explication. Derrière ce hashtag se cache en fait une campagne contre les violences conjugales. Car les Bleus, ce n'est pas seulement l'Équipe de France, c'est aussi les traces des coups laissés sur les femmes battues par leurs conjoints. Et l'association Elle's imagine'nt, à l'origine de cette maligne manœuvre, a choisi des mots forts et plein de sens pour dénoncer ces crimes :

Publicité

Pendant la durée de l’Euro 2016, 10 femmes vont mourir sous les coups de leur compagnon. Chaque jour, en France, 1 femme sur 10 subit des violences de la part de son conjoint, des violences principalement psychologiques et parfois physiques ou sexuelles.

D'autres personnalités ont rejoint l'ancien sélectionneur des Bleus pour soutenir cette action : Estelle Denis, Franck Lebœuf, Hervé Mathoux, Darren Tulett ou encore Oxmo Puccino. Si le timing peut surprendre, à 10 jours du début de l'Euro, cette opération est nécessaire. Selon l'Observatoire National de la Délinquance, 3 % des femmes déclarent avoir subi des actes de violence au sein du couple. D'après l'OMS, "la violence physique dans les relations intimes s’accompagne souvent de harcèlements psychologiques et, dans un tiers à la moitié des cas, d’agressions sexuelles".

Publicité

L'association Elle’s imagine'nt vient en aide aux victimes de violences conjugales en les accompagnant avec des psychologues, des avocats et des assistantes sociales.

Si les femmes sont les premières concernées, les hommes aussi ont un rôle à jouer. Agir ensemble permet de s’affranchir des idées reçues, d’accompagner concrètement les victimes et d’offrir aux jeunes générations une société plus juste et plus douce.

Pour soutenir son travail, rendez-vous ici.

Publicité

Cette vidéo illustre les obstacles que doivent (encore) surmonter les femmes en 2016

Par Lucie Bacon, publié le 31/05/2016

Copié

Pour vous :