Au lieu de prendre sa défense, les supporters de Brescia dézinguent Balotelli

Le monde à l'envers.

Cinq jours après, les incidents racistes à l’encontre de Mario Balotelli continuent de faire l’actualité. Après l’interdiction de stade de 11 ans pour le leader des ultras du Hellas Vérone, les supporters de Brescia sont montés au créneau ce jeudi. Pas pour prendre la défense de leur attaquant, comme on pourrait s’y attendre, mais pour le dézinguer et soutenir leurs homologues véronais.

Publicité

Le groupe de supporters de Brescia déplore l’attitude "peu recommandable" et "arrogante" de Balotelli, et lui reproche son comportement après qu’il a essuyé des cris racistes. Pour eux, la faute incombe au joueur et son manque de mental :

Publicité

"S’il n’était pas psychologiquement prêt à affronter un public comme celui de Vérone, il aurait dû le dire et céder la place à quelqu’un de moins nerveux que lui. Ce n’était pas la première fois que Balotelli jouait à Vérone et, vu son passé dans les rangs de l’Inter et de Milan, il connaissait bien les supporters des Gialloblù et la valeur d’un derby. Il savait donc, pour le meilleur ou pour le pire, ce qu’il pouvait rencontrer."

Quant aux cris racistes des supporters du Hellas Vérone, c’est un détail voire un non-problème. Et surtout ça ne justifie pas les sanctions à l’encontre de Luca Castellini, interdit de stade par son club jusqu’au 30 juin 2030 après ses propos racistes :

"Nous pensons que, fondamentalement, les supporters ne peuvent actuellement pas être considérés comme racistes. Cela ne signifie évidemment pas que certains chants sont légitimes et acceptables, mais les fans de Gialloblù ne sont pas tous racistes et la Curva del Verona n’est pas une sorte de KKK, comme certains voudraient bien nous le faire croire. Aussi discutables que soient les déclarations personnelles post-match de l’un des leaders, elles ne peuvent justifier la chasse aux sorcières déclenchée par les médias et les institutions à la énième tentative de criminaliser et d’exécuter le monde entier des Ultras."

Publicité

Les retrouvailles à domicile vont être sympas.

Par Abdallah Soidri, publié le 08/11/2019

Copié

Pour vous :