Dans l'Allier, l'équipe B d'un club de foot revit grâce à des réfugiés

Le club de Bellenaves dans l'Allier a pu reformer sa deuxième équipe et rejouer en troisième division de district grâce à la motivation d'une dizaine de réfugiés afghans et soudanais. 

C'est une belle histoire qui nous est rapportée notamment par l'AFP et Ouest-France. Samedi dernier, alors que cela faisait 7 ans que l'AS Bellenaves n'avait plus concouru en troisième division de district, le club a pu remonter une seconde équipe et participer à ce championnat amateur grâce à la motivation d'une dizaine de réfugiés afghans et soudanais.

Le président du club, Dominique Ferrandon, ne pouvait que se réjouir d'une telle initiative, comme il l'a expliqué à l'AFP :

Publicité

Ils voulaient participer à la vie du village et le moyen que nous avons trouvé, avec le maire et le Cada local (Centre d'accueil de demandeurs d'asile), était de les inscrire dans l'équipe B du club, qui était incomplète pour disputer ce championnat.

Publicité

Finalement, l'équipe B de Bellenaves s'est inclinée 4 à 3 face au club de la Montagne bourbonnaise, mais qu'importe : "C'était beau ! La prochaine fois j'en marque quatre !", a déclaré Abdallah Ibrahim, double buteur. Zabihullah, un jeune Afghan qui évoluait chez les juniors à Kaboul, a quant à lui avoué à l'AFP un léger stress avant la rencontre mais s'est réjoui de l'accueil reçu :

C'est fantastique ! Je suis heureux de jouer dans une équipe d'ici, avec des joueurs français. C'était difficile (...) nous étions stressés. La prochaine fois j'espère qu'on gagnera.

Publicité

Toujours selon l'AFP, une soixantaine de supporters étaient présents lors de cette rencontre. Le village de Bellenaves accueille aujourd'hui une vingtaine de réfugiés : des Afghans et des Soudanais donc, mais aussi une famille syrienne.

En couverture de cet article : "Refugees Welcome", le soutien des supporters allemands aux réfugiés, dans leurs tribunes l'année dernière

Par Lucie Bacon, publié le 27/09/2016

Copié

Pour vous :