Adil Rami fait-il le salut militaire des joueurs turcs sur sa photo de profil Instagram ?

"La photo en question a été prise le jour de la signature de son contrat avec le club."

Depuis ce jeudi matin, plusieurs médias ont relevé le changement de photo de profil d’Adil Rami sur Instagram : celui-ci a désormais un cliché de lui, devant une tribune de son nouveau club, Fenerbahçe, faisant un salut militaire. Alors qu’il vient donc de signer en Turquie, et vu la polémique actuelle autour des signes militaires effectués par les joueurs turcs en soutien à l’armée et à l’offensive de la Turquie contre les forces kurdes en Turquie. 

Publicité

Mais alors que la polémique commençait à enfler, l’avocat du joueur a publié un communiqué démentant une quelconque portée politique du cliché : 

"La photo en question a été prise le jour de la signature de son contrat avec le club […], de sorte qu’aucune connotation politique ne saurait lui être conférée."

Publicité

Dans la foulée, le défenseur a publié une vidéo sur son compte Instagram pour dégonfler également la polémique. Il y explique que la photo a été prise il y a plus de deux mois et qu’elle figure sur son compte Instagram depuis un mois et demi, alors que des médias affirmaient qu’elle avait été changée ce mercredi.

Publicité

Publicité

D’ailleurs, avant la publication de ce communiqué, plusieurs twittos avait fait état d’une fausse polémique, rappelant qu’Adil Rami avait déjà fait cette pose il y a plus d’un an, juste après avoir remporté la Coupe du monde. 

La semaine dernière, la Turquie a déclenché une offensive dans le nord de la Syrie contre une milice kurde, deux jours après que les États-Unis ont retiré des militaires déployés dans certains secteurs du nord syrien juste à la frontière avec la Turquie. En soutien de cette décision, depuis, plusieurs joueurs turcs ont effectué des saluts militaires sur le terrain. L’UEFA a ouvert ce mardi une enquête disciplinaire portant sur une potentielle "provocation politique".

Par Lucie Bacon, publié le 17/10/2019

Copié

Pour vous :