Uruguay’s striker Sebastian Abreu celebrates knocking hom the team’s final goal to clinch the penalty shootout after extra time in the 2010 World Cup quarter-final football match between Uruguay and Ghana on July 2, 2010 at Soccer City stadium in Soweto, in suburban Johannesburg. Uruguay won the penalty shootout 4-2 after full-time finished 1-1 to advance to the semi-finals. NO PUSH TO MOBILE / MOBILE USE SOLELY WITHIN EDITORIAL ARTICLE AFP PHOTO / RODRIGO ARANGUA / AFP PHOTO / RODRIGO ARANGUA

26e club pro pour l'Uruguayen Sebastián Abreu, record battu, bravo à lui

Defensor (c'est pas son poste, il est attaquant, c'est un club uruguayen), San Lorenzo, Deportivo La Corogne, Grêmio, Tecos, Nacional Montevideo, Cruz Azul, Club América, Sinaloa, Monterrey, San Luis FC, Tigres, River Plate, Beitar Jerusalem, Real Sociedad, Aris Salonique, Botafogo, Figueirense, Rosario Central, Aucas, Sol de América, Santa Tecla, Bangu, Central Español, Puerto Montt et désormais Audax Italiano au Chili. Normalement, on en oublie aucun (merci Wikipédia, oui, on est francs nous). 

Sa fiche Wikipedia lol

Voilà donc les 26 clubs par lesquels est passée la légende uruguayenne Sebastián Abreu, 41 ans, surnommé "El Loco" (le fou) lui aussi. Cet attaquant, après être passé par l'Espagne, la Grèce, Israël et une bonne partie de l'Amérique du Sud, vient de signer à l'Audax Italiano, en première division chilienne, pour y disputer la saison 2018 et la Copa Sudamericana, comme l'a annoncé le compte Twitter du club : 

Publicité

Publicité

Abreu devient donc le footballeur ayant évolué dans le plus de clubs professionnels, dépassant le gardien allemand Lutz Pfannenstiel et ses 25 clubs pro (petit joueur). 

Abreu a également joué avec l'Uruguay 70 matches officiels et marqué 26 buts. Il gagne la Copa América en 2011 mais surtout, l'année précédente, il marque une panenka décisive lors de la séance de tirs au but contre le Ghana en quart de finale de la Coupe du monde, permettant à l'Uruguay de se qualifier en demie. Loco (fou). 

Par Lucie Bacon, publié le 27/12/2017

Copié

Pour vous :