Ligue 1 : le VAR a permis de corriger la majorité des erreurs d'arbitrage cette saison

Passable.

La Direction technique de l'arbitrage (DTA) est formelle : le VAR a corrigé 68 % des erreurs en Ligue 1. Dans un rapport de l'institution que s'est procuré Le Parisien, on apprend que sur 136 décisions arbitrales "clairement erronées", le VAR en a rectifiées 93. Principalement des pénalties ou des buts accordés ou refusés à tort.

Publicité

Mais le DTA concède que le score de 68 % aurait pu être beaucoup plus élevé. Dans son rapport, il revient sur des actions litigieuses qui méritaient d'être déjugées grâce à l'utilisation de la vidéo, et dont la majorité concerne des pénalties accordés ou refusés à tort. Parmi les autres cas, Pascal Garibian, directeur technique de l'arbitrage, évoque les cartons rouges oubliés sur les tacles de Fékir sur Paredes (OL-PSG) et M'Baye Niang sur Kehrer (PSG-Rennes).

Publicité

Après une première année d'utilisation du VAR, Garibian souligne "l'impact positif sur le déroulement d'un match et le comportement des joueurs", et se dit "[satisfait] de cette première année d'utilisation". Reste à voir si ce score peut être amélioré la saison prochaine.

Par Abdallah Soidri, publié le 20/06/2019

Copié

Pour vous :