Oui, Zlatan va (beaucoup) manquer à la Ligue 1

Ce vendredi, Zlatan a annoncé qu'il quitterait le PSG à la fin de la saison. Adulé par certains, détesté par d'autres, Ibra aura marqué la Ligue 1 de son empreinte durant ses 4 années sous le maillot parisien. 

Zlatan Ibrahimovic n'est pas un joueur comme les autres. Génie arrogant, le Suédois ne laisse personne indifférent. Des pelouses aux médias, Ibrahimovic a été l'attraction principale de la Ligue 1 depuis 2012. Et son arrivée au PSG a largement coïncidé avec le développement de l'image de la Ligue 1 dans le monde.

Samedi contre Nantes, le Suédois jouera son dernier match au Parc des Princes, et laissera forcément un grand vide derrière lui.

Publicité

Ses buts venus d'ailleurs

Publicité

Avant de parler de l'aura d'Ibra en dehors du terrain, il semble logique de mettre en lumière ses exploits sur le pré. Car Ibra a battu tous les records sous le maillot parisien : meilleur buteur du club (152 buts en 178 matches), 3 fois élu meilleur joueur du championnat et peut-être dès samedi le record de buts sur une saison de Ligue 1 pour le PSG (36 buts, à une unité du record de Carlos Bianchi). Allez, pour le plaisir, ses plus belles pépites depuis son arrivée en France.

Et encore, comme on parle de Ligue 1, on vous épargne son missile face à Leverkusen en Ligue des Champions.

Publicité

Ses déclarations

"Je ne connais pas bien la Ligue 1. Mais la Ligue 1 sait qui je suis…" Dès sa première conférence de presse, Zlatan a de suite posé les bases. Oui, le monsieur ne changera pas, restera arrogant et cela peut déplaire. Mais cette facette, c'est aussi ce qui définit ce joueur hors-norme. De ses piques à certains de ses coéquipiers ("Pfff, et tu penses que c'est bien ? Bahebeck : 2 buts, 21 matchs... Zlatan, c'est 2 matchs, 21 buts !") à ses réflexions devant les journalistes, on sait qu'avec Ibra on ne s'ennuiera pas. Jamais.

Petite pensée pour Gignac qui a aussi eu le droit à sa punchline après un match face à l'OM : "Nous avons joué avec cinq défenseurs. Il y avait nos quatre et Gignac en plus". Ça c'est fait.

Publicité

Ses petites guéguerres sur le terrain

Lorsque l'on parle d'adversaires, on est obligés de repenser aux multiples petites embrouilles qu'a connues Ibrahimovic sur les pelouses de Ligue 1. Mais ce qui nous a encore plus marqué, c'est qu'il le fait à chaque fois avec le sourire. Que ce soit la mythique séquence avec Barton...

... au bisou de Civelli...

... en passant par la petite danse de Mapou...

... jusqu'à la séquence où il regarde le nom sur le maillot de Paul Baysse.

Bien entendu, n'oublions pas les quatre années passées à défier Bayal Sall, son plus grand adversaire en Ligue 1. Un an de plus, et ils se passaient la bague au doigt, on en est certains.

Ses vannes de gamin

Attention petit secret : à la rédaction la moyenne est de 8 ans d'âge mental. Du coup, on pense que ce sont les conneries d'Ibra qui vont le plus nous manquer. Allez, on en ressort 2-3 pour le plaisir.

"VAS Y FONCE, LAVEZZI EST BLESSE.... MDR"

Cette interview surréaliste avec Camara 

Et toujours Papus, le souffre-douleur préféré d'Ibra

Quoi qu'il en soit, que tu traverses l'Atlantique pour découvrir la MLS ou simplement la Manche en direction d'Old Trafford, nous continuerons à te suivre Zlatan. Parce qu'il n'en existe tout simplement pas deux comme toi sur la planète foot.

Par Julien Choquet, publié le 13/05/2016

Copié

Pour vous :