Van Der Vaart dans les bras de sa mamie

Vidéo: van der Vaart, la famille avant tout

Difficile pour un joueur de foot de jurer fidélité quand les transferts battent leur plein. Rafael van der Vaart, en signant au Betis Seville, a tenu une vieille promesse faite à sa famille maternelle, originaire d'Andalousie.

Alors que plus de 2 000 socios surchauffés ont accueilli l'ancien du Real Madrid lors de sa présentation, une seule personne avait de l'importance à ses yeux... Sa grand-mère, qui a assisté à ce moment spécial. Venu relancer sa carrière chez le promu espagnol, Rafael van der Vaart espère goûter à nouveau à la sélection hollandaise à un an de l'Euro. Mais si cela paraît difficile pour le joueur de 32 ans, sa grand-mère, elle, est ravie de voir son petit-fils revenir aux sources. Qu'importe le résultat.

Publicité

Il l'avait dit, il l'a fait. En s'engageant pour trois saisons chez le promu sévillan, deuxième club de la ville, van der Vaart a prouvé qu'il était un homme de parole. Né d'un père hollandais et d'une mère espagnole, l'intéressé annonçait à TPO Magazine son intention de terminer sa carrière à Cadix, autre club de la région. Promesse faites à son grand-père. Cadix, n'ayant pas validé sa promotion en deuxième division, Rafael a donc choisi Séville, située à 130 km de son village familial, Chiclana.

La saison dernière, Florenzi avait lui aussi tenu à rendre hommage à sa mamie. Après avoir inscrit un but face à Cagliari, le joueur de la Roma s'était précipité dans les tribunes pour enlacer celle qui fêtait sa première dans un stade.

Publicité

Par Léo Ciabrini, publié le 17/06/2015

Copié

Pour vous :