En images : en tribunes à Manchester City avec la 2e saison de Turf And White Line

Derrière l’acronyme blanc et mystérieux TAWL accroché sur un fond vert uni se cachent Ben Oldham et un projet qui se poursuit cette saison, toujours assis en tribune à l’Etihad Stadium.

Ben est designer et photographe, diplômé en beaux arts avec une spécialité en photographie d’art. Habitant à Macclesfield, à 35 minutes de Manchester, il est abonné à l’Etihad Stadium depuis un long, très long moment. Mais les photos qu’il prenait au stade ne lui suffisaient plus. Pour notre plus grand plaisir, son assiduité aux rencontres des Citizens a fait naître un petit bijou photographique sur Instagram.

Le football c’est bien plus que juste les 90 minutes de jeu. Il y a le voyage, les discussions d’avant-match autour d’une bière, les débats d’après-match au pub ou dans le train, les stades magnifiques et la pelouse immaculée. Il y a une énorme culture qui l’entoure. Visuellement c’est une mine d’or. Il y a tellement de choses à raconter, c’est difficile de ne pas y consacrer un projet dédié.

Ça faisait un moment que je me promenais avec mon appareil photo et que j’essayais de créer des mini-séries de photos sur des scènes de la vie quotidienne. Il y a un côté marrant dans le fait de prendre des photos comme elles viennent quand vous êtes dehors et les regarder après. Documenter les jours de matches me semble une progression naturelle.

 

Lancé il y a deux saisons, TAWL, "Pelouse et Lignes Blanches" en français, a gagné en notoriété et le style du photographe s'est perfectionné. L’artiste arrive à nous mettre dans la peau d’un détenteur du Graal, le "season ticket" , l’abonnement à la saison. Il trouve des similitudes plutôt claires entre le football et l'art.

Vous êtes toujours ouvert à la critique. Dès qu’une équipe entre sur le terrain, la philosophie des managers est scrutée et la performance des joueurs est évaluée. C’est la même chose avec l’art. Une fois que c’est exposé, les gens jugeront et se feront leur propre opinion, et vous ne pouvez pas plaire à tout le monde.

 

Et quand on lui demande où il trouve l'inspiration pour alimenter un projet gourmand en images, Ben se débrouille comme il peut balle au pied.

Je ne sais pas du tout ce qui inspire Turf & White Lines. Je regarde beaucoup de vidéos qui dissèquent les philosophies de jeu des managers. C’est intéressant de comprendre pourquoi chaque joueur fait ce qu’il fait, et pourquoi et comment ça affecte le plan de jeu général. Quand vous y réfléchissez vraiment, c’est juste 11 personnes. J’aime cette simplicité. Peut-être que c’est ce qui ressort de mon travail.

#turfandwhiteline #whereisfootball #mcfc #ucl

Une photo publiée par Turf & White Line (@turfandwhiteline) le

 

Alors que Pep Guardiola a débarqué du côté Citizen de Manchester, les espoirs de trophées majeurs ont pris un énorme coup de fouet cette saison. Une année qui devrait être bien remplie pour le photographe, qui espère célébrer un titre de champion et "pourquoi pas publier une édition unique d’un magazine à la fin de la saison".

Presque tous les meilleurs managers du monde sont en Premier League cette année et tout le monde semble prendre goût au style de jeu avec de la pression haut sur le terrain, la vitesse du jeu, donc au moins ça devrait être agréable à regarder. Du côté de la photographie, j’aimerais que Turf & White Lines s’intéresse à différents niveaux du sport, donc je vais aussi aller assister à des matches des divisions inférieures.

 

Si vous désirez suivre les aventures photographiques de Ben, des équipes de Manchester City et des clubs de la région de Manchester, ou tout simplement vous fondre dans la peau d’un abonné à l’Etihad Stadium, abonnez vous à son compte Instagram: TAWL.

Par Olivier Sclavo, publié le 16/09/2016

Copié

Pour vous :