Dans une tribune, Sterling appelle à des sanctions pour les clubs en cas d'actes racistes

Une prise de parole remarquable.

Koulibaly, Kean, Salah, Sterling, Gouano, Rose : autant de joueurs victimes ces derniers mois d'insultes ou de cris racistes dans les stades de foot ou sur les réseaux sociaux. Face à ces actes de plus en plus répétés, ils n'hésitent plus à prendre la parole, à l'instar de Raheem Sterling, auteur d'une tribune dans The Times ce mardi, dans laquelle il dénonce le racisme dans le football et appelle à beaucoup plus de fermeté de la part des instances.

Dès le début de son manifeste, le joueur de Manchester City donne le ton et rappelle le caractère profond du racisme dans l'univers du ballon rond :

Publicité

"À l'époque où j'étais un petit garçon qui a grandi à Londres, qui allait à l'école et qui jouait au foot, je n'avais aucune idée de ce qu'étaient les injures racistes parce que je n'en ai jamais été victime. Il paraît donc fou qu'en 2019 je ressente le besoin d’écrire un éditorial dans un journal pour appeler à des changements radicaux dans le sport que j’aime. Mais je le fais parce que le problème du racisme dans le football est grave, profond et loin d’être réglé."

Publicité

L'attaquant des Three Lions, originaire de Jamaïque, liste dans sa tribune les événements racistes survenus récemment et rappelle qu'il s'agit là de "la pointe de l'iceberg" : "Dans le monde entier, les joueurs, les supporters et les entraîneurs noirs et asiatiques sont victimes de racisme. Tous les jours, de la pelouse des parcs à celle de la Ligue des champions."

Face à ce fléau présent sur de nombreux terrains, professionnels ou amateurs, Sterling estime que les sanctions prises - quand il y en a - ne sont pas à la hauteur. Pour plus de fermeté, il propose des mesures chocs au lieu des amendes qui "ne causent aucun dommage aux clubs ou aux nations". Parmi les sanctions imaginées par le joueur en cas de d'injures racistes dans un stade : le retrait de neuf points en championnat et trois matches à huis clos.

Publicité

Publicité

La tribune de Raheem Sterling a été signée par de nombreux joueurs, des acteurs du monde du foot ainsi que des hommes et des femmes politiques. Il espère que son message trouvera un écho positif, notamment pour les générations futures :

"Je ne sais pas combien de temps cela prendra pour que les choses changent, mais nous devons commencer dès maintenant. Je ne veux pas que la prochaine génération de joueurs noirs doive supporter ce fléau."

Par Abdallah Soidri, publié le 23/04/2019

Copié

Pour vous :