Que peut-on attendre du tournoi olympique de foot masculin ?

Ça y est : la disette footballistique prend fin. Après un mois à se ronger les ongles en matant des matches amicaux, les choses sérieuses reprennent avec le tournoi olympique de foot. 

Certains nous diront "oui mais les JO c'est quand même pas aussi intéressant que l'Euro ou les championnats nationaux, y a pas de stars !" Vrai et faux. Oui, la plupart des joueurs est méconnue du grand public. Mais n'est-ce pas ici une raison de regarder assidûment la compétition pour découvrir des pépites ? Et toc, on vous a bien eu les mauvaises langues !

La formule : comment ça marche ?

Avant de s'attarder sur les principales raisons de regarder ce tournoi, rapide retour sur la formule du tournoi de foot olympique. Et bien figurez-vous qu'il n'y a rien de bien compliqué. Le principe se calque sur l'ancienne formule de l'Euro à 16 équipes : quatre poules composées de quatre équipes, et une qualification pour les quarts de finale pour les deux premiers de chaque poule.

Publicité

Le tableau des groupes (Formidable outil "Notes", Mac™️)

Le tableau des groupes (Formidable outil "Notes", Mac™️)

Voilà, vous savez tout. Ah non, il vous manque une information : le tournoi olympique aura lieu du 4 au 19 août prochain. Maintenant vous savez vraiment tout.

Neymar et les autres

Passons aux choses sérieuses. Oui, des stars il y en aura sur les pelouses brésiliennes. Hormis Neymar (que nous n'avons plus besoin de présenter), le Brésil arrive armé comme nous vous le présentons précédemment sur cet article.

Publicité

Mais les JO c'est aussi l'occasion de découvrir des jeunes joueurs qui risquent de faire parler la saison prochaine en Europe. Que ce soit Lo Celso (l'Argentin acheté par le PSG cet été) ou le Japonais Takuma Asano (la nouvelle recrue des Gunners), ces deux joueurs seront forcément sous le feu des projecteurs et scrutés par les médias européens avant la reprise des grands championnats.

Publicité

C'est aussi l'occasion de découvrir (ou redécouvrir) des joueurs qui évoluent déjà en Europe depuis quelques années : Son Heug-Min, les frères Bender, Matthias Ginter, Teófilo Gutierrez, ou encore la légende John Obi Mikel.

Le petit poucet

C'est bien mignon de parler des stars et des futurs grands joueurs de la compétition. Mais c'est encore plus cool de connaître le petit poucet qui va vivre un rêve éveillé. Cette année, il s'agit des îles Fidji, qui participent au premier tournoi olympique de foot de leur histoire.

Publicité

Entraînées par l'ancien attaquant lillois Franck Farina (anciennement sélectionneur de l'Australie), les îles Fidji ont réussi à se qualifier pour ces Jeux grâce à leur victoire aux Jeux du Pacifique 2015.

Sous les ordres de Franck Farina, les Fidjiens ont réussi un parcours honorable au mondial U20, et progressent constamment. S'ils auront du mal à sortir de la poule de la mort (avec le Mexique, la Corée du Sud et l'Allemagne), ils pourraient poser plus de problèmes que prévu à leurs adversaires. L'Islande version Rio : c'est peut-être ici que ça se passe.

Comment regarde-t-on les JO ?

Et bah c'est facile man : il suffit d'appuyer sur le bouton play de ta TV et de mettre France 4 ! (sauf si tu es riche chanceux et que tu as Foot +, où l'événement est diffusé en intégralité.)

Si avec tout ça tu ne t'intéresses pas à ce tournoi olympique masculin, on ne peut pas grand-chose pour toi. Mais au moins, on aura essayé.

Par Julien Choquet, publié le 04/08/2016

Copié

Pour vous :