Top 5 des animaux qui ont voulu s'incruster sur un terrain

Chèvres en défense, renards des surfaces ou lynx au Parc des Princes : le football a un rapport particulier avec les animaux, à tel point qu’il arrive même que les supporters se fassent voler la vedette.

Un top 5 spécial 30 millions d’amis des invasions de terrains s'imposait donc.

5. "Un perro con buena gambeta" (ou le chien en meilleure forme que les joueurs)


On joue la 30e minute entre Banfield et le Sportivo Belgrano en 2e division argentine en février 2014. Le match a peu de saveur, jusqu’à l’arrivée sur le terrain d’un cocker visiblement plus en jambes que les 22 joueurs. Après avoir passé en revue les deux défenses, l’animateur principal de la première période est finalement évacué. Banfield s’inclinera 2-0 et son entraîneur accusera sans aucune ironie le chien d’avoir chamboulé la rencontre, expliquant qu’il a « fait basculer le match parce qu’il a cassé le rythme ».

Publicité

4. La fouine de la Stockhorn

Publicité

Mars 2013, le FC Thoune et le FC Zurich sont, comme d’habitude, au duel pour les places européennes. À la 4e minute de cette rencontre, sans explication, une fouine fait irruption sur le terrain. Un défenseur de Thoune, Loris Benito, capte dans un premier temps l’animal, avant de se faire mordre et de le relâcher. C’est finalement le gardien zurichois, David Da Costa, qui fera parler ses qualités de prise de balle en s’emparant de la fouine (l’animal, pas le rappeur). Le mustélidé (j’ai cherché sur Google) ne portera finalement pas chance à Thoune qui s’inclinera 4 à 0.

3. Le poulet d'Ewood Park

Publicité

Pour la 37e journée de Premier League de cette saison 2011-2012, Blackburn reçoit Wigan.  À la 6e minute, un invité surprise fait son apparition dans la surface de réparation d’Ali Al-Habsi, le gardien de but de Wigan. Un poulet, portant fièrement les couleurs de Blackburn, débarque sur le terrain sous les clameurs d’Ewood Park. Notez bien que le match se joue sans aucun problème pendant deux bonnes minutes avant que l’arbitre ne stoppe la rencontre. Pour la petite histoire, Wigan l’a finalement emporté 1-0, condamnant Blackburn à la relégation au terme de ce match. Le poulet n’a donc finalement pas fait pousser des ailes aux Rovers.

2. Le chien qui pose sa signature dans la surface

Retour en Argentine, mais en première division cette fois. Rosario Central et River Plate se neutralisent dans un match pas vraiment palpitant la saison dernière. A la 72e minute du match, sous le regard agacé des arbitres de la rencontre, c’est encore une fois un chien qui s’invite dans la partie. Pas du tout gêné par les 40.000 spectateurs, le toutou se permet même de poser sa signature en plein milieu de la surface de la réparation. Après deux minutes de poursuite sous les « Ole » et les « Lo ven pasar, lo ven pasar, y no le pueden agarrar » (Ils le voient passer, ils le voient passer, mais ils ne peuvent pas l’attraper) du public, le streaker à quatre pattes est finalement appréhendé.

Publicité

1. The Anfield Cat : Liverpool – Tottenham 2011-2012.

Tout en haut du classement, loin devant tous les autres, vient le Zidane de l’invasion de terrain animale, celui qui a fait le tour du monde, dont les aventures ont passionné l’Angleterre : le Anfield Cat. On joue la 10e minute de cette rencontre entre Liverpool et Tottenham en Premier League quand un chat débarque sur la pelouse. Pendant une petite minute, le félin se balade tranquillement autour du but de Brad Friedel qui, du haut de ses 40 ans, semble plus blasé qu’amusé. Angleterre oblige, cet incident prend alors des proportions monstres, les images font le tour du monde, le buzz est lancé : un compte twitter est créé dans les minutes qui suivent l’invasion, des chansons sont écrites en son honneur, des t-shirts se retrouvent en vente sur le net. Le chat sera finalement retrouvé et recueilli dans un refuge, avant de s’enfuir à nouveau quelques mois plus tard.

Brad Friedel impuissant face aux qualités offensives de l'Anfield Cat (Crédit : Liverpool FC)

Par Serious Charly, publié le 29/05/2015

Copié

Pour vous :