Quel tirage souhaitez-vous pour le Paris Saint-Germain ?

Revanche face au Barça, combat de titans contre le Bayern... Qui souhaitez-vous que le Paris Saint-Germain affronte en quart de finale de Coupe d'Europe ?

Pour la quatrième fois consécutive, le Paris Saint-Germain se qualifie pour les quarts de finale de C1. Et plus les Parisiens franchissent les paliers, plus ils ont de chances de rencontrer de grosses écuries. Rien d'illogique jusqu'ici mais même si le PSG semble plus fort que jamais, le club de la capitale bute inlassablement sur cette marche des quarts de finale. On sait que chaque supporter qui sommeille en vous à sa petite préférence concernant le futur adversaire des hommes de Laurent Blanc.

Le géant barcelonais

Les confrontations entre le PSG et Barcelone, on commence à connaître. Depuis 2013, les deux équipes se sont affrontées à six reprises : deux fois en poules et quatre fois en quart de finale en comptant les doubles confrontations. Et les Catalans ont toujours su faire la différence (une victoire parisienne, deux nuls et trois victoires barcelonaises). Les hommes de Luis Enrique semblent cette année plus performants que jamais avec leur fameux trio d'attaque qui cartonne littéralement.. Les Blaugranas restent sur 38 matches sans défaite toutes compétitions confondues et pour changer, ils font figure de grand favori de la compétition.

Publicité

L'irrégulier Manchester City

Malgré son effectif de stars, l'équipe du Kun Agüero déçoit cette année. Lâché dans la course au titre en championnat, Manchester City a fait plutôt bonne figure durant la phase de poule en terminant à la première place devant la Juventus. Et les Citizens passent pour la première fois depuis leur nouvelle ère le cap des huitièmes de finale en C1. Bien que le Paris Saint-Germain semble en mesure de les battre, tirer Manchester City offrirait tout de même une double confrontation risquée face à une équipe irrégulière mais qui bénéficie tout de même de jolis atouts dans tous les secteurs de jeu.

Publicité

Le bloc de l'Atlético

Secoués par le PSV Eindhoven lors du tour précédent, les Colchoneros ont frôlé la catastrophe en se qualifiant au bout du suspense après une séance de tirs au but haletante. Mais on sait que lorsque l'Atlético est piqué dans son orgueil, c'est généralement de très mauvaise augure pour ses futurs adversaires. Avec son imperméable défense et son fin tacticien de coach, les coéquipiers d'Antoine Griezmann ne font jamais partie des grands favoris de la compétition mais savent répondre présents dans les grands rendez-vous. Un véritable outsider capable de dérouter les plus grandes écuries européennes. Un tirage compliqué qui n'en a pourtant pas l'air, les hommes de Lolo White devront se préparer à une intense bataille s'ils étaient amenés à rencontrer cette équipe.

Publicité

La surprise Wolfsburg

Il en fallait bien une et c'est Wolfsburg qui revêt cette année la tunique de surprise de la compétition. Inattendue à ce stade du tounoi, Wolfsburg est la plus mal classée dans son championnat (8e) de toutes les équipes qualifiées en quart de finale cette année. Mais les Loups ont la verve des débutants. Ils goûtent pour la première fois de leur histoire au plaisir d'un quart de finale de C1. Peu importe l'équipe qui s'offrira une double confrontation face au club allemand, elle partira avec un sérieux avantage sur le papier. Et ce, même si Julian Draxler marche sur l'eau...

Publicité

L'éternel Benfica

Ces (très) belles années au plus haut niveau européen sont désormais bien lointaines mais les Lisboètes ont depuis offert à leur public de belles épopées en Europa League. Emmené par un Jonas au top de sa forme (28 buts en 26 matches de championnat), Benfica domine le championnat portugais. Malgré ces atouts, le club qui nous a fait découvrir David Luiz semble abordable pour un PSG qui boxe dans une autre catégorie. Le piège serait cependant de prendre cet adversaire à la légère. Les joueurs parisiens bénéficient dorénavant de l'expérience nécessaire pour venir à bout d'un adversaire en apparence plus faible. Ce tirage semblerait donc abordable pour des Parisiens qui cherchent à s'installer dans le gratin européen.

Le Zidanesque Real

Ce Real Madrid version 2015-2016 n'a pas la même saveur que ces dernières années. Poussive en championnat, l'équipe de Zinédine Zidane dispose tout de même d'atouts qu'on ne présente plus. Après un match nul et une victoire face au Paris Saint-Germain en phase de poule, le Real alterne entre le très bon et le moins bon. Ce tirage offrirait sans nul doute de belles confrontations, mettant notre Zizou national face à son premier gros test dans sa nouvelle carrière de coach. Un match indécis même si la tendance donnerait l'avantage aux Parisiens. Mais le Real reste le Real et difficile de croire que ses joueurs d'expérience ne répondraient pas présents pour un tel rendez-vous.

La machine Bavaroise

Enfin, finissons par l'ogre bavarois. Un club qui figure parmi les plus performants depuis des décennies. En championnat comme en C1, le Bayern écrase tout sur son passage malgré quelques rares revers. Après son match poussif face à la Juventus en huitième, les Munichois tâcheront d'affirmer encore un peu plus leur puissance au niveau européen. Et pour la dernière saison de Pep Guardiola à la tête de l'équipe, ses joueurs auront certainement à coeur de récompenser son travail en remportant la sixième coupe aux grandes oreilles du club. S'ils devaient rencontrer le Paris Saint-Germain, on assisterait à un véritable choc des titans. On en bave déjà...

Quel tirage souhaitez-vous pour le Paris Saint-Germain ?


Par Antoine Bonnet, publié le 17/03/2016

Copié

Pour vous :