Ce qu'il manque à Thiago Silva pour être sélectionné au Brésil

Une fois de plus, Thiago Silva est absent de la liste de Dunga pour les prochains matches de la sélection brésilienne. On a donc répertorié les différentes raisons qui poussent le sélectionneur brésilien à se passer d'O Monstro.

Jouer dans un grand club

Comme la plupart des sélections faisant partie du top 10 mondial, le Brésil accueille traditionnellement des joueurs évoluant dans les plus grands clubs européens. Qui dit grand club dit titres, expérience et imperméabilité à la pression. Des paramètres indispensables que Dunga ne semble pas retrouver chez Thiago Silva, capitaine d'un Paris Saint-Germain version triple (bientôt quadruple) Champion de France et sérieux prétendant au dernier carré en C1. Pour changer tout cela, il est fortement conseillé à Thiago Silva de s'inspirer de Gilberto Gil, son remplaçant en sélection. Titulaire indiscutable au Shandong Luneng Taishan FC, l'ancien Valenciennois répond sans nul doute aux attentes du sélectionneur brésilien puisque son nom apparaît régulièrement dans ses listes.

Publicité

Devenir le meilleur défenseur du monde

Outre ses choix de carrière douteux, Thiago Silva n'est très certainement pas assez performant aux yeux de Dunga. Bien que le chemin soit encore long, peut-être devrait-il s'acharner à l'entraînement pour tenter de se rapprocher des plus grands défenseurs du monde. En commençant par apprendre à défendre et relancer par exemple...

Publicité

Il peut aussi tenter de convaincre la planète foot qu'il en est capable mais à vrai dire, c'est loin d'être gagné. Ces anciens entraîneurs en tout cas semblent bien loin de lui reconnaître ces qualités... Laurent Blanc son entraîneur actuel et ancien défenseur central dit d'ailleurs de lui :

Je ne le découvre pas. Je confirme tout ce qui se dit ou s’écrit sur Thiago Silva, tout ce que les gens pensent de lui : il est au top niveau mondial ! [...] Il est complet, n’a aucune faille. [...] Pour moi, c’est le meilleur défenseur du monde.

Publicité

Pas vraiment objectif l'homme à la touillette. Voyons voir ce qu'en pense Carlo Ancelotti, quintuple vainqueur de C1 et ancien coach du PSG. Il déclarait au lendemain du fameux match contre le FC Barcelone :

Thiago Silva est le meilleur défenseur central du monde. Il a toutes les qualités du monde. Il est intelligent, il va vite, il a la qualité technique... Il a tout !

Même constat que pour Lolo White. Paolo Maldini, sombre joueur d'un petit club italien ajoute :

Publicité

Je crois que Thiago Silva est actuellement le meilleur défenseur du monde.

Et notre coqueluche Mamadou Sakho ne se gêne pas non plus pour donner son avis sur celui qui est désormais son ancien coéquipier. Est-il convaincu de son potentiel ? Pas si sûr. Jetons donc un oeil à cette vidéo tournée à l'occasion du premier titre du Paris Saint-Germain sous l'ère qatarie.

Décidément, le sort semble s'acharner puisque le CIES va également à l'encontre du constat de Dunga. Cet observatoire du football s'est appuyé sur de nombreuses statistiques pour désigner les meilleurs joueurs par poste. Et à la grande surprise du sélectionneur brésilien, c'est bien Thiago Silva qui prend la tête du classement des meilleurs défenseurs centraux du monde devant Jérôme Boateng et Javier Mascherano.

Nouer des liens avec l'autre défenseur central de la sélection

Une défense centrale complice et complémentaire, ça n'a pas de prix. Alors, peut-être que Thiago Silva souffre d'une absence totale d'atomes crochus avec l'autre défenseur central titulaire en sélection. On ne peut pas être ami avec tous ses coéquipiers me direz-vous. Mais aux yeux de Dunga, peut-être que Thiago Silva ne s'entend tout simplement pas avec son alter ego défensif. Bon, c'est bien beau la théorie, mais voyons ce que cela donne dans la pratique. Les défenseurs centraux de base sont João Miranda de l'Inter ou... David Luiz, son coéquipier au Paris Saint-Germain. Voyons voir ce qu'il pense de lui et de son absence en sélection :

Thiago Silva est mon ami, j’adore jouer avec lui, mais la décision appartient à Dunga. Notre relation est excellente.

À l'inverse, Thiago Silva ne semble pas non plus apprécier ni même connaître son coéquipier. Il ajoutera à ce propos :

On se comprend juste avec un regard. Si je fais une erreur, je vois tout de suite dans son regard qu’il n’est pas content. Et vice versa. On n’a pas besoin d’en faire des tonnes en criant "Oh David, bla bla bla". Tout est dans le regard.

La langue de bois a ses limites messieurs...

Pas copains comme cochons pour un sous (Photo Fernando Soutello / AFP)

À croire que Thiago Silva a une capacité hors norme à jeter de la poudre aux yeux des gens qui l'entourent et des amoureux du ballon rond. Sauf un, celui qui décide actuellement de son avenir au niveau international, Dunga...

Par Antoine Bonnet, publié le 04/03/2016

Copié

Pour vous :