PES 2019 : et si c'était (enfin) la bonne année pour Konami ?

La bonne surprise de cette rentrée jeux vidéo. 

Depuis plusieurs années, Pro Evolution Soccer souffre de la comparaison avec FIFA. Trop lent pour certains, pas assez complet pour d'autres, la simulation de Konami semblait avoir pris plusieurs années de retard face à son concurrent, qui ne cesse de s'imposer comme le leader sur le marché des jeux de foot. Néanmoins, la cuvée 2019 de PES pourrait retourner la tendance. On vous explique pourquoi manette en main. 

Publicité

Un gameplay proche de l'excellence 

C'est le gros point fort de ce PES 2019. Si EA Sports a été largement critiqué l'an dernier par la communauté, pour son gameplay trop rapide et loin du réalisme promis, force est de constater que Konami a parfaitement compris les attentes des amoureux du ballon rond. 

Publicité

Dans PES 2019, pas question de réaliser des percées solitaires ou de tenter des crochets à tout va. Ici, tout se base sur la construction patiente du jeu, à base de passes courtes au milieu de terrain. C'est la clé pour prendre du plaisir, et profiter au maximum des fonctionnalités de ce PES 2019. Et à l'inverse de FIFA 18 où les passes sont trop assistées, vous devez vous appliquer au maximum sur chaque remise pour qu'elle soit réussie. Le réalisme est poussé au maximum, et on a parfois l'impression de regarder un vrai match de foot. 

En plus du gameplay pur et dur, Konami a ajouté une nouvelle fonctionnalité cette année : les "moments magiques". Dans le jeu, chaque joueur possède ses propres traits de personnalité et cela se ressent réellement manette en main. Les grosses mines de Ronaldo, la conduite de balle de Messi, les coups de rein de Neymar : tout y est pour nous donner l'impression de contrôler les "vrais joueurs". Ajoutez à cela la fonctionnalité "Visible Fatigue", qui influe largement sur les prises de décision et chaque geste des joueurs en fonction de leur forme, et vous obtenez un jeu de foot qui frôle le réalisme parfait. Et très franchement, pour quelqu'un habitué au côté arcade de FIFA depuis des années, c'est un vrai plaisir de retrouver cette sensation. 

Publicité

Une réelle amélioration du visuel

Pas besoin de passer par quatre chemins pour vous expliquer cela. Les visages ont été retravaillés, corrigeant l'ancien défaut des expressions figées, les supporters bougent de manière plus naturelle, et les stades sont plus jolis. On vous laisse juger ça par vous-mêmes. 

Publicité

Mais le point le plus important se situe sûrement au niveau des mouvements des joueurs. L'exemple le plus marquant : le jeu aérien. Chaque ballon est joué différemment en fonction de la position du joueur, ce qui rend une nouvelle fois le jeu très réaliste d'un point de vue visuel. On est loin, très loin, des têtes qui se ressemblent toutes sur FIFA. 

Les modes classiques (toujours) au rendez-vous...  

On vous prévient tout de suite : si vous vous attendez à une révolution au niveau des modes de jeu, il n'en est rien. PES 2019 garde ses grands classiques (Ligue des Masters, Vers une légende), sans grandes modifications notables. Le mode my Club, l'équivalent de FIFA Ultimate Team, est également toujours présent, et permettra à chacun de construire son équipe de rêve, tout en gardant le fameux système des agents. Si vous n'êtes pas familier du mode, voici une explication fournie par Konami : 

La nouveauté de ce mode : la possibilité de faire un 3vs3 avec des amis en ligne, afin de mixer les équipes de chacun. De quoi pimenter un peu vos parties entre potes. 

... à l'inverse des licences 

C'est toujours le (gros) point noir de PES. Une nouvelle fois, la catalogue des licences du dernier opus de Konami est un peu faible, surtout avec la perte des droits de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa. Si la totalité des équipes de Ligue 1 ainsi qu'une majeure partie des équipes de Serie A sont disponibles, pour le reste, on n'est pas loin du néant. Heureusement, des petits malins ont (déjà) sorti un patch téléchargeable, permettant d'ajouter l'intégralité des licences manquantes à ce PES 2019. 

En conclusion, ce PES 2019 est un excellent cru. Cela faisait très (trop) longtemps qu'on n'avait pas joué à un jeu de foot aussi réaliste, même s'il est nécessaire de s'entraîner un peu avant de réellement maîtriser ce gameplay. Malgré le petit hic au niveau des licences, ce PES 2019 est déjà un indispensable : EA Sports a désormais la pression, à moins d'un mois de la sortie de FIFA 19. 

Par Julien Choquet, publié le 31/08/2018

Copié

Pour vous :