On a testé FIFA 17 en avant-première

Après avoir découvert les dernières nouveautés de FIFA 17, place maintenant aux choses sérieuses : les premiers tests manette en main. 

Le 31 mai dernier, EA Sports nous a invité à tester en avant-première FIFA 17, qui sortira officiellement le 29 septembre prochain. Après un long speech des producteurs du jeu nous présentant les principales nouveautés de cet opus, place aux choses sérieuses avec le test.

Première chose à vous annoncer : le jeu auquel nous avons joué est une version bêta terminée à "60-70%" selon les membres d'EA Sports présents sur place. Relativisons donc chaque point fort ou point faible décelés dans ce jeu.

Publicité

FIFA 17 : un jeu qui pousse le réalisme toujours plus loin

Publicité

Dès le coup d'envoi de la journée donné, toute l'assemblée présente se jette sur les consoles prévues pour l'occasion. Par chance, nous nous retrouvons à jouer avec nos confrères d'Ultimo Diez pour notre premier test de ce jeu. Et tout de suite, une chose nous saute aux yeux : FIFA 17 est plus lent que FIFA 16. Du coup, on galère un peu à s'adapter, et le match est plus du niveau CFA que Ligue des Champions.

Un avis partagé par Brak, animateur de l'E-Football League sur l'Equipe 21, qui nous confie que "le gameplay est beaucoup plus lent, ce qui favorise le réalisme, même si ce n'est pas forcément évident à prendre en main. Il va falloir du temps pour s'adapter, que ce soit pour la vitesse du jeu ou le système de passes." 

Toto Martial, bien fait comme jamais (EA Sports)

Toto Martial, bien fait comme jamais (EA Sports)

Publicité

Autre point qui change : les contrôles et les premières touches de balle. Là aussi, le réalisme est poussé à son maximum, c'est très agréable à jouer mais pas facile à prendre en main. Malgré tout, on gagne assez tranquillement ce match (2-1), parce qu'on est quand même assez balaise et qu'en face ça ne touche pas une bille. Graphiquement le jeu a été retravaillé, et on sent que l'association avec Frosbite porte ses fruits. Du tout bon.

Les coups de pied arrêtés : des nouveautés qui font plaisir

C'est sûrement le gros plus de ce FIFA 17. En retravaillant les coups de pied arrêtés, EA Sports a corrigé les quelques soucis qui embêtaient les amoureux du jeu. Plus de corners automatisés : il faut désormais utiliser un petit cercle qui bouge dans la surface pour placer parfaitement son corner (et c'est loin d'être facile). Les coups francs ? Chaque joueur a désormais son propre style, ce qui rend l'adaptation plus compliquée.

Les nouveaux corners. Ici James Rodriguez (EA Sports)

Les nouveaux corners. Ici James Rodriguez (EA Sports)

Publicité

Mais la grande nouveauté reste les pénalties. Désormais on peut choisir la course d'élan du tireur et il faut ensuite tirer à l'aveugle : terminées la barre de puissance et la jauge verte de précision. Pas si simple, mais cela ajoute un réel plus au jeu. C'est en tout cas le coup de coeur de Brak : "Les pénalties c'est vraiment la meilleure nouveauté du jeu (rires). C'est marrant, c'est un nouveau système. Il faut évidemment les travailler pour les maîtriser, mais ça a l'air vraiment cool."

Les gardiens : le gros détail à régler

Après avoir dégusté Ultimo Diez, on se retrouve à affronter Powe, youtubeur FIFA. Ici aussi, les succès sont au rendez-vous (on taira les scores afin de ne pas froisser notre interlocuteur) mais une chose nous marque tous les deux : le niveau des gardiens. Le vrai point noir selon Powe :

Certes les frappes dans le jeu sont magnifiques. Mais on peut clairement lier ça aux gardiens : ils sont vraiment éclatés ! Tout rentre, notamment les grosses frappes. Pour le coup, c'est vraiment abusé.

Old Trafford dans Fifa 17. Avouez que ça envoie (EA Sports)

Old Trafford dans Fifa 17. Avouez que ça envoie (EA Sports)

Clairement, on ne peut pas lui donner tort. Un sentiment partagé par JosSpace, lui aussi youtubeur FIFA, qui nuance la chose en rappelant que "ça ne reste qu'une version bêta, mais qu'il est nécessaire pour EA Sports de retravailler sur ce point." Effectivement, on aimerait éviter un jeu où tous les gardiens se la jouent Apoula Edel.

Le mode histoire : la nouveauté qui fait (beaucoup) parler

Dans la bêta que nous avons essayé, on nous proposait de tester le nouveau mode de FIFA 17 : Naissance d'un prodige. Au programme, quelques cinématiques où nous pouvons interagir avec notre environnement et découvrir un brin de scénario, mais pas plus. Difficile donc de se faire un réel avis, même si cette nouvelle est quoiqu'il arrive encourageante d'après Powe :

C'est très sympa qu'ils aient développé ce mode, c'est clairement ce qu'il manquait. Beaucoup de gamers le réclamaient depuis plusieurs années. C'est un bon départ pour une future amélioration dans les prochaines années.

Un avis nuancé par Brak, qui pense lui qu'on ne doit pas trop attendre de ce mode dans cette première version :

EA Sports va vouloir tester son public, afin de voir comment les joueurs accueillent ce mode. Si c'est une réussite, ils vont le développer pour avoir plusieurs championnats et la possibilité d'avoir son propre joueur, mais il faudra sûrement attendre deux opus pour voir le potentiel optimisé au maximum.

La journée touche à sa fin, et les avis sont unanimes : ce FIFA 17 est prometteur. On a hâte de pouvoir jouer à l'intégralité du fameux mode histoire, et de vérifier si les petits bugs aperçus dans cette bêta seront corrigés dans la version finale. Réponse le 29 septembre prochain.

À relire : jouabilité, environnement et mode histoire inédit, découvrez les nouveautés de FIFA 17

Par Julien Choquet, publié le 13/06/2016

Copié

Pour vous :