Des supporters allemands priés de mettre moins d'ambiance pour... ne pas faire trembler le stade

Peu de gens connaissent le FC Magdeburg, club de troisième division allemande. Ce dernier a pourtant fait parler en Allemagne et sur les réseaux la semaine passée à cause d'une histoire pour le moins insolite.

En effet, les autorités locales ont d'abord imposé aux supporters du FC Magdeburg "de ne plus sauter dans les tribunes" pour ne pas faire trembler l'enceinte, avant d'interdire l'accès au MDCC Arena (le stade local) pour le derby du week-end face à Hallescher, de peur que les consignes ne soient pas respectées.

Publicité

Interdiction : le match à domicile du FC Magdeburg face à Hallescher se jouera à huis clos

Publicité

La raison : le stade a été rénové lorsqu'il connaissait une faible affluence, le club évoluant dans des divisions inférieures, pour devenir un stade où 100% des places étaient assises. Forcément, il a aujourd'hui du mal à supporter les sauts des supporters, revenus en masse lors de la montée en D3. Regardez un peu l'ambiance sur cette vidéo : c'est magique.

Publicité

Cette décision de huis clos est mal passée chez les supporters, qui ont préféré tourner ça en dérision en lançant le hashtag  sur Twitter. Exemple : ce tweet où le stade est mis en vente sur Ebay, indiquant qu'il est "parfait pour des parties de minigolf".

Publicité

Finalement, les autorités sont revenues sur leur décision en autorisant les supporters à assister au match ce week-end. Seule consigne : restez tranquille en virage.

Chers fans, rappelez-vous : un match de foot est beaucoup plus amusant si l'atmosphère est paisible.

Pendant le match, les supporters locaux en ont profité pour dévoiler une banderole plutôt marrante au vu de la situation :

Une belle ambiance et une victoire 1-0 pour le match le plus important de la saison du côté de Magdeburg. Tout est bien qui finit bien, même s'il semble quand même urgent pour les autorités de repenser ce stade, afin de garder la flamme de ce public magique.

Par Julien Choquet, publié le 28/11/2016

Copié

Pour vous :