SUNDERLAND, ENGLAND – DECEMBER 14: Bradley Lowrey (L) and Jermain Defoe of Sunderland (R) have a photograph together pre match during the Premier League match between Sunderland and Chelsea at Stadium of Light on December 14, 2016 in Sunderland, England. (Photo by Laurence Griffiths/Getty Images)

En mémoire de Bradley, Sunderland lève des fonds pour construire une maison de vacances pour enfants malades

For Bradley. 

Le petit garçon était la quintessence du courage. Atteint d'un cancer dès son plus jeune âge, Bradley a ému le monde du foot avec sa bonne humeur et son optimisme. Fan invétéré de Sunderland, il a été invité par le club à plusieurs reprises, pour rencontrer les joueurs, donner le coup d'envoi, et bien sûr, assister au match du jour. 

Publicité

Le 7 juillet 2017, Bradley nous a quittés, et le monde du foot était en deuil. Le club de Sunderland, à qui la garçon a tant apporté, a donc décidé de lancer une initiative en son honneur. La campagne "For Bradley" vise à récolter des fonds, pour construire une maison de vacances pour les enfants malades et leurs parents. 

Publicité

Le principe est simple. Comme expliqué sur leur site, le club de Sunderland a créé une édition spéciale de son maillot domicile, qu'il a affectueusement nommé "Bradley's shirt" (le maillot de Bradley). Cette tunique unique sera disponible sur la boutique en ligne des Black Cats, au prix de 45 euros pour les enfants, et de 56 euros pour les adultes.  

Cette initiative a évidemment été lancée en collaboration avec la Bradley Lowery Foundation, l'association créée par les parents de Bradley, pour continuer à aider d'autres enfants malades. Gemma Lowery, la mère du jeune garçon, a expliqué sur le site de Sunderland qu'elle "était sûre que son fils voyait tout de là-haut"et qu'il "serait très fier de savoir que sa mémoire ait pu contribuer à venir en aide à d'autres." 

Publicité

On n'oubliera jamais Bradley, et on aime penser qu'il s'est envolé vers d'autres pelouses, pour perpétuer sa passion de toujours : le football. 

Par Enzo Leclercq, publié le 16/11/2017

Copié

Pour vous :