Quel scénario pour le choc Barça - Manchester City ?

Le match à ne pas rater cette semaine, c'est évidemment Barça - Manchester City. Si les Catalans partent favoris, nous ne sommes pas à l'abri d'une énorme performance des Mancuniens.

Souvent corrigé par le club catalan sur la scène européenne, City possède de meilleurs arguments grâce à un certain Pep Guardiola. Le Philosophe a déjà imposé sa patte sur son effectif, avec des performances de haute volée en Premier League à la clé. De plus, qui de mieux que le Catalan pour contrer la MSN et les autres stars du FC Barcelone ? De quoi imaginer les scénarios les plus fous.

Une démonstration du Barça

Récemment en conférence de presse, Pep Guardiola a tué dans l'œuf le cliché de la cadence infernale de la Premier League. Et à en juger par les performances récentes des équipes de la Perfide Albion en Coupe d'Europe, on peut difficilement ne pas être d'accord. Lors des trois dernières années, City s'est incliné deux fois en huitièmes de finale face au Barça.

Publicité

Premier scénario de ce match. Dès le coup d'envoi, les Citizens balbutient leur football, comme face à Tottenham (1-2) le 2 octobre dernier. Claudio Bravo tente de dribbler Luis Suarez et se fait punir par l'Uruguayen (1-0). Sergio Aguëro manque le coche à plusieurs reprises avant que Raheem Sterling ne se fasse expulser pour excès de vitesse, jurisprudence Bartra oblige.

Raheem Toretto, pilote de rue.

Raheem Toretto, pilote de rue.

Pendant ce temps, Neymar s'offre un doublé ainsi qu'une célébration étonnante : fier de ses nouvelles Jordan, le Brésilien enchaîne les 3 points dans un panier tenu par le remplaçant Jérémy Mathieu. L'affront ultime pour le club de Khaldoon Al Mubarak.

Publicité

Le piège psychologique de Pep Guardiola

Deuxième scénario : le coach catalan veut avoir toutes les cartes en main pour contrer des joueurs qu'il connaît très bien. Mais il sait que même s'il connaît par cœur le jeu du Barça, il s'est rendu compte il y a deux ans avec le Bayern Munich qu'il ne pouvait rien faire tactiquement. Il décide donc d'innover pour bousculer les Catalans. Il ordonne par exemple de faire couper toutes les manches des maillots de ses joueurs pour mettre à mal Gérard Piqué après sa polémique avec la Roja.

Gerard piqué au vif

Gerard piqué au vif

Sam Umtiti est perturbé par la fébrilité inhabituelle de son partenaire, et quitte son slip lorsqu'il se fait effacer par Kevin de Bruyne qui n'a plus qu'à ouvrir le score. Face à un Nolito très remuant, Marc-André ter Stegen se rate une nouvelle fois balle au pied, pensant que l'Espagnol jouait encore au Celta Vigo. Même si l'inévitable Luis Suarez réduit le score à la 75e, le Barça ne peut que s'incliner devant le piège de Guardiola.

Publicité

Le scénario improbable

Troisième et dernier scénario. Alors qu'il était le seul joueur de la MSN à ne pas se teindre en blond, Luis Suarez se transforme soudainement en Super Saiyan. Devenu incontrôlable, Léo Messi et Neymar sont obligés de fusionner pour le stopper. Dans la précipitation, les deux compères ratent leur danse et le résultat de leur fusion n'est autre que... Samir Nasri. Heureusement Andrés Iniesta lance un Genkidama qui met KO l'Uruguayen. Bien sûr ce scénario est hautement hypothétique...

Oui, on a osé

Oui, on a osé

Quelque soit le scénario, nous sommes sûrs d'assister à du très grand spectacle mercredi soir. On vous le souhaite dans les cas.

Publicité

Par Wallid Addigue, publié le 19/10/2016

Copié

Pour vous :