La meilleure chose à faire samedi ? Regarder la Ligue 1 plutôt que le Clasico

Barca - Real ? On commence à connaître... Par contre, Troyes - Angers et Guingamp - Montpellier, par exemple, ont au moins le mérite de l'originalité.

Cette année, le Barca domine assez largement les débats en Liga. Les Blaugrana reçoivent leurs rivaux du Real Madrid ce samedi, actuellement troisièmes du championnat. Cette rencontre est toujours très attendue, ultra médiatisée, engendrant des avant-matches à durée indéterminée. C'est LE choc des titans mais qui dit grands espoirs, dit parfois déception. Alors pour remplir votre quota de ballon quotidien pour la journée de samedi, on vous propose de miser sur l'originalité, le traditionnel, le terroir... notre bonne vieille Ligue 1 !

Le choc de haut de tableau

Une confrontation entre le leader et le troisième du championnat ? Il suffisait de le demander, la Ligue 1 l'a fait pour vous. Le Paris Saint-Germain reçoit ce samedi la surprenante équipe niçoise, marquée par un collectif léché et quelques individualités fortes que l'on (re)découvre cette saison. Rien à envier au Barca donc, qui préfère miser sur les joueurs stéréotypés de son centre de formation. On les connaît ces petits gabarits qui font le geste juste, la passe nécessaire, tête levée et les cheveux au vent. Du côté de l'OGC Nice, ça bouge un poil moins. Du coup, les individualités y trouvent leur compte et les supporters aussi, forcément...

Publicité

Et que dire du Real ? Une équipe qui affiche un bilan décevant malgré l'arrivée d'un champion du monde à sa tête. Lolo White, lui aussi champion du monde, parvient malgré tout ce que l'on peut entendre à transcender ses joueurs. Il faut dire que le Paris Saint-Germain à la force de l'expérience avec ses Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic ou Thiago Motta. Surtout, si on parle de football vrai, n'oubliez pas que Javier Pastore a un Gareth Bale dans chaque doigt de pied et ça, c'est indéniable les amis.

Publicité

Des buts et du spectacle

Au match aller, les Barcelonais avaient donné une leçon de football aux Madrilènes à Santiago Bernabeu (0-4). Ce samedi, la confrontation aura lieu au Camp Nou à Barcelone. Et même s'ils doivent impérativement l'emporter, inutile de préciser que les hommes de Zinédine Zidane chercheront avant tout à blinder défensivement. Alors pour voir du spectacle et des buts, vous savez où il faut aller. À Rennes d'abord, où nous pourrons admirer les talents bretons dans leur course à l'Europe affronter le Stade de Reims qui cherche à tout prix à s'éloigner de la zone de relégation avec son duo Bifouma - De Préville.

Publicité

Même schéma pour le Toulouse - Caen et le Gazélec - Saint Etienne de cette même soirée. Et que dire de Guingamp - Montpellier ? C'est LE choc du bas de tableau entre deux équipes qui se talonnent au classement. Le genre de match susceptible de nous offrir un scénario rocambolesque, totalement imprévisible, tout ce qu'on aime. Vous voyez, vous avez déjà oublié le Clasico !

Le Stade de l'Aube plutôt que le Camp Nou

À Troyes, on a la chance d'avoir le stade de tous les records : le 0-9 du Paris Saint-Germain, aucune victoire à domicile et seulement six points pris par les Troyens sur leur terrain. Bon d'accord. Dans le genre, le Camp Nou n'est pas mal non plus. Par contre, peut-on réellement parler d'ambiance lorsque l'on connaît le potentiel des supporters troyens ?

Publicité

Vous pensez réellement pouvoir assister à ce genre de scène dans les tribunes barcelonaises ? Non. Et sachant que l'ESTAC n'a strictement rien à perdre (ni même à gagner diront les mauvaises langues) et que le SCO Angers a d'ores et déjà réussi sa saison, nous devrions pouvoir assister à une rencontre haute en couleur, favorisée par les meilleurs éléments troyens cette saison : le public et Fabien Camus évidemment.

Si après ça vous n'êtes pas convaincu c'est qu'il y a anguille sous roche. Obnubilé par la classe internationale de Zinédine Zidane, sachez que nous aussi on a notre chauve en costard.

Oui, Pascal Dupraz est bien de retour dans notre championnat... La Ligue 1 n'a décidément rien à envier à ce Clasico.

Par Antoine Bonnet, publié le 31/03/2016

Copié

Pour vous :