Ronaldo veut ouvrir 30 écoles de foot en Chine

En terme de football, la Chine essaie de se développer et tente tant bien que mal d'exister sur la scène internationale. L'ancien buteur Ronaldo a décidé d'apporter un soutien de poids. Le Brésilien veut créer trente écoles de foot dans l'espoir de former les stars de demain.

De Nico Anelka à Diego Tardelli, en passant par Demba Ba cette saison, ils sont des dizaines à s'essayer depuis quelques temps à la vie de footballeur dans l'Empire du Milieu. Un Eldorado qui, malgré des moyens financiers impressionnants, peine à vraiment confirmer au haut niveau et ainsi à attirer les plus grands noms.

Cette situation pourrait changer, rapporte le site anglais SkySports, puisque que la star brésilienne Ronaldo s'apprête à ouvrir une première école de football (29 autres suivront) sur le territoire chinois. Dans une interview au média chinois Xinhua News, l'ancien numéro 9 du Real expliquait ses ambitions :

Publicité

Derrière le facteur économique, ma principale motivation pour ouvrir des écoles de foot en Chine est qu'il y a de nombreux fans de football, de nombreux joueurs dans le pays, et le gouvernement chinois et les élus locaux sont aussi tournés vers le développement du football. J'espère que ma méthode d'entraînement pourra aider à développer le football chinois.

Finie la retraite au Burning Man, Ronaldo est en route pour la Chine, sans Segway (Instagram)

Finie la retraite au Burning Man, Ronaldo est en route pour la Chine, sans Segway (Instagram)

Le double Ballon d'or voyagera à travers le pays afin de promouvoir son projet avant de poser ses valises à Pékin en novembre prochain. Les villes de Shanghaï et Shenzhen suivront. Si Ronaldo peut aspirer à transmettre sa connaissance du football, il le doit notamment à Xi Jinping, le président chinois qui est aussi grand passionné de ce sport. À un tel point qu'il espère secrètement obtenir l'organisation d'une Coupe du monde.

Publicité

En attendant, le championnat chinois peut déjà admirer d'autres Brésiliens, l'ex-futur Ballon d'or Robinho ou encore l'attaquant Diego Tardelli. Sans oublier, Luiz Felipe Scolari, exilé depuis la déroute brésilienne au Mondial.

Par Léo Ciabrini, publié le 29/09/2015

Copié

Pour vous :