Cristiano Ronaldo, Messi, Batshuayi : ils font aussi rêver sur Twitter

Pour les footballeurs, Twitter est devenu un outil indispensable pour communiquer avec les fans. Parfois, le réseau social dépasse sa fonction et permet de créer de véritables contes de fées entre les acteurs du foot et des anonymes. Retour sur les belles histoires de ce réseau. 

Depuis une semaine, une histoire a pris le contrôle d'Internet : une photo d'un petit Irakien qui porte un sac plastique aux couleurs de l'Argentine, avec le nom de Messi écrit au feutre. Une photo massivement relayée sur Twitter et vue par le quintuple Ballon d'Or en personne qui souhaite retrouver cet enfant pour lui offrir un vrai maillot.

Une belle histoire loin d'être isolée sur Twitter. Retour sur ces 5 histoires qui en font un réseau différent des autres.

Publicité

La plus célèbre : Cristiano Ronaldo et Haidar

Publicité

En novembre dernier, de nombreux attentats ont frappé Beyrouth. Haidar, un orphelin de 3 ans, a survécu à ces tragédies et a été retrouvé avec un maillot du Real Madrid sur le dos. Juste avant Noël, le club madrilène lui a organisé un voyage pour qu'il puisse rencontrer son idole, Cristiano Ronaldo, à Bernabeu.

Publicité

Après avoir rencontré la star portugaise, il a pu visiter la salle des trophées et assister à la démonstration du Real face à Vallecano (10-2) pour le dernier match de Benitez. Un week-end de rêve.

La plus Ligue 1 : Michy Batshuayi et son maillot

On le sait déjà : Michy est l'un des footballeurs les plus cool du championnat. Déconneur dans la vie, il l'est aussi sur Twitter, où il n'est pas le dernier à lâcher des vannes. Mais il sait aussi être sérieux et avoir le coeur sur la main. Lors de la réception de Troyes fin août, un supporter présent au Vélodrome réclamait le maillot du Belge sur une pancarte. Si l'attaquant de l'OM ne l'a pas vu sur le coup, il a tenu à partir à sa recherche sur Twitter pour lui offrir son maillot.

Publicité

Une recherche qui s'est avérée payante, puisqu'il a rencontré ce supporter en personne pour lui remettre et lui dédicacer sa tunique quelques jours plus tard. Merci Twitter.

La plus marathon : le supporter de la Juventus et la finale de la C1

Sûrement l'histoire la plus folle qu'on ait connu sur le réseau. Quelques semaines avant la finale de la dernière C1 entre le Barça et la Juve, le club turinois poste un tweet en demandant à ses supporters ce qu'ils étaient prêts à faire pour assister à ce match. Un fan a répondu qu'il était prêt à effectuer les 1.000 kilomètres qui séparent Turin de Berlin (où se déroulait la finale)... à pied.

Une aventure qui sera suivie par le compte officiel de la Juventus, et qui permettra à ce supporter d'assister à la finale. Tout ça pour voir une défaite de son club finalement. Courageux.

La plus insolite : le supporter le plus célèbre de Nottingham Forest

Le nom de Wes Morgan parlera peut-être aux amateurs de Premier League. Aujourd'hui à Leicester, le défenseur anglais a longtemps défendu les couleurs de Nottingham Forest, où il portait le surnom de "Big Wes". Pour sa 400ème apparition sous le maillot de Forest, les supporters ont voulu le congratuler sur Twitter... sauf qu'ils ont tous mentionné le compte @bigwes, qui appartient à un citoyen américain qui ne connaît rien au football. Une erreur qui va faire tripler son nombre de followers, et le propulser au rang de "fan d'honneur".

Devenu grand supporter du club grâce à cette histoire, il a été invité à visiter le stade et à assister à un match au City Ground. Il a même lâché quelques larmes selon ses dires...

Le plus solidaire : le hashtag #90minsForHope

En septembre dernier, le monde du football s'est mobilisé pour les réfugiés. À l'occasion des matches européens, l'ECA (Association européenne des clubs) a proposé une opération pour venir en aide aux réfugiés. Pour chaque billet acheté, 1€ était reversé à une association défendant la cause des réfugiés en Europe. L'opération s'est propagée sur Twitter grâce au hashtag #90minsForHope, et a pris de l'ampleur lorsque de nombreux clubs ont repris ce hashtag, de Monaco à Arsenal, en passant par le Barça et Manchester United. C'est beau la solidarité.

Par Julien Choquet, publié le 27/01/2016

Copié

Pour vous :