Lionel Messi – Facebook AFA

Pelé, Zidane, Pirlo, Ibra : les vraies-fausses retraites internationales les plus mémorables

Après la défaite de l'Argentine en finale de la Copa America face au Chili dimanche soir, Lionel Messi a décidé de prendre sa retraite internationale à 29 ans. Mais chez Football Stories on a du mal à y croire pas, car beaucoup de stars ont fait leur come-back après de telles annonces.

Pirlo, la longévité incarnée

Après une Coupe du Monde 2014 très décevante avec Cesare Prandelli, Andrea Pirlo s'estime trop vieux pour continuer, et veut laisser sa place à des jeunes comme Marco Verratti. Pourtant, l'arrivée d'Antonio Conte change la donne et séduit Andrea Pirlo pour un nouveau challenge. L'ancien Turinois décide de revenir, et aide la Squadra Azzurra à se qualifier pour l'Euro 2016. Malheureusement, il ne participe pas à cette compétition, sa condition physique l'empêchant de suivre l'énorme volume de travail demandé par Antonio Conte.

Une déception sud-africaine pour Zlatan

Si Zlatan Ibrahimovic vient de prendre réellement sa retraite internationale après l'élimination de la Suède à l'Euro, il avait déjà envisagé de le faire auparavant. En effet, après une énième déception avec la non-qualification pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud, il parle d'un possible départ de la sélection. Mais il décide de rester et parvient par la suite à qualifier la Suède aux Championnats d'Europe 2012 et 2016. Avec encore des déceptions à la clé.

Publicité

Zlatan Ibrahimovic - Official Facebook

Zlatan Ibrahimovic - Official Facebook

Le retour fracassant de Zizou

Après une retraite de plus d'un an, Zinédine Zidane fait son retour en août 2005 en Équipe de France avec Claude Makélélé. Alors que les Bleus se qualifient avec beaucoup de difficultés pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, ce retour est vu comme une bénédiction. Les échecs successifs de 2002 et 2004 l'avaient convaincu d'arrêter définitivement, mais il voulait profiter au maximum du peu de temps qu'il lui restait dans sa carrière. La suite on la connaît : un parcours extraordinaire en terres allemandes, avec un Zizou qui réalise sûrement le meilleur match de sa carrière face au Brésil, avant d'être expulsé en finale face à l'Italie.

Une année 1966 noire pour Pelé

En 1966, Pelé vit l'un des passages les plus noirs de sa carrière. Après avoir joué plus de 116 matchs dont 20 amicaux avec le Brésil, Pelé souffre de sa notoriété phénoménale et des enjeux commerciaux et sportifs qu'il porte. Une popularité qui le place dans le viseur des défenseurs lors de la Coupe du Monde 1966 en Angleterre. Il subit de multiples agressions, et le Portugal élimine les Auriverde. Cette cabale et les manquements du corps arbitral auront raison de sa motivation. Néanmoins après une pause de deux ans, il fait son retour pour la Coupe du Monde 1970 au Mexique et remporte son troisième et dernier titre mondial.

Publicité

Pelé - Official Facebook

Pelé - Official Facebook

Quatre exemples qui nous font croire que Lionel Messi fera bien son retour pour tenter de gagner la Copa Amercia et surtout la Coupe du Monde 2018 en Russie. En tout cas, c'est tout ce qu'on espère.

Par Wallid Addigue, publié le 27/06/2016

Copié

Pour vous :