Ce qu'il faut retenir de l'interview de Zlatan Ibrahimovic chez Jimmy Kimmel

Mardi, Zlatan Ibrahimovic était présent sur le plateau du célèbre Jimmy Kimmel pour parler de son arrivée en MLS... mais pas que. 

Une rockstar. Voilà comment on peut résumer la prestation de Zlatan Ibrahimovic sur le plateau de Jimmy Kimmel. Souriant, à l'aise, débiteur de punchlines, le Suédois s'est baladé pour sa première grande télé américaine depuis son arrivée à Los Angeles en mars dernier. 

Publicité

Dans une interview de près de dix minutes, l'ancien joueur du PSG nous a régalés sur plus ou moins tous les sujets. Tout d'abord, Zlatan a commencé par décrire ce qui l'a motivé à rejoindre les LA Galaxy : 

"Los Angeles est dans ma tête depuis plusieurs années. Je voulais offrir un cadeau aux locaux, mais je n'avais pas d'idée. Et puis un jour je me suis dit : 'je devrais leur offrir Zlatan'." 

Par la suite, il a répondu avec humour à la question de Jimmy Kimmel concernant son physique et sa mentalité, bien loin de ce qu'on a l'habitude de voir chez un Suédois : 

Publicité

"Je ne suis pas le Suédois typique, mais j'ai placé le pays sur une carte." 

Interrogé sur son premier but magnifique avec les Galaxy, une reprise de volée de plus de quarante mètres, Zlatan n'a pas non plus semblé surpris par cette réussite : 

"J'ai eu une vision avant de venir. Je sais qu'il y a eu des séismes à Los Angeles, mais dans ma vision, c'était moi qui le provoquais en arrivant dans cette ville." 

Publicité

Jimmy Kimmel a ensuite voulu en savoir plus sur son rapport à sa notoriété, et s'il s'attendait à être reçu comme un star dans cette ville : 

"Partout où je suis allé, les gens étaient fous lorsqu'ils me voyaient. On m'avait dit qu'à Los Angeles je pourrais marcher tranquille dans la rue mais c'est faux, c'est la même chose. Mais c'est de ma faute, vue la manière dont je joue."

Des réponses à la Zlatan qui ont forcément amené Jimmy Kimmel à lui poser une question sur sa confiance légendaire : 

Publicité

"Ma confiance est très forte. Et je n'ai pas peur de mettre mes coéquipiers dans l'ombre, parce que je les fais devenir des superstars, comme moi." 

Le clou du spectacle ? La réponse du Suédois concernant sa présence au prochain mondial : 

"Je vais à la Coupe du Monde oui. Mais je ne peux pas en dire plus, sinon les gens vont m'en vouloir. Mais une Coupe du Monde sans moi ne serait pas une Coupe du Monde alors..." 

Une interview déjà mythique, qui confirme le fait que Zlatan Ibrahimovic a trouvé un monde à son image de l'autre côté de l'Atlantique. 

Par Julien Choquet, publié le 19/04/2018

Copié

Pour vous :