Antoine Griezmann – Official Facebook

Au fait, on regarde quoi comme matches ce week-end à la TV ?

Comme chaque semaine, nous vous livrons notre programme personnalisé du week-end foot. Avec une petite nouveauté aujourd'hui : les matches internationaux.

S'il est difficile de s'y retrouver avec les grands championnats, le casse-tête est encore différent avec les sélections. Ce week-end, place aux qualifications pour le mondial 2018 en Russie. Afin de vous aiguiller sur les matches à ne pas louper, on en a sélectionné 5 pour votre plus grand plaisir.

France - Bulgarie, vendredi 20h45 (TF1)

Bien entendu, c'est l'affiche à ne pas louper pour les supporters tricolores. Après un triste match nul face à la Biélorussie, l'Équipe de France doit se ressaisir vendredi soir au Stade de France. Faux pas interdit face au leader surprise du groupe : la Bulgarie. Une équipe en confiance après son succès arraché dans le temps additionnel face au Luxembourg (4-3) lors de la première rencontre de cette poule A.

Publicité

Si l'enjeu est important, on est également intrigués par la probable association Gameiro-Griezmann en attaque côté Bleus. Messieurs, faites-nous rêver.

Belgique - Bosnie, vendredi 20h45 (Foot+)

Choc dans le groupe H de ces éliminatoires. D'un côté la Belgique, récent quart de finaliste de l'Euro, et de l'autre une équipe de Bosnie en reconquête après avoir manqué cette compétition l'été dernier. Deux équipes en forme qui ont largement remporté leur premier match. En effet, les Belges n'ont fait qu'une bouchée de Chypre (3-0) pendant que la Bosnie atomisait l'Estonie (5-0).

Publicité

Publicité

Les deux favoris d'une poule assez aisée se retrouvent donc au stade King Baudouin de Bruxelles pour en découdre. Une manière aussi de juger l'influence qu'ont pu avoir Roberto Martinez et Thierry Henry depuis leur arrivée cet été sur le banc des Diables Rouges. Eden Hazard face à Pjanic, Dzeko vs Lukaku : on en salive d'avance.

Côte d'Ivoire - Mali, samedi 18h00 (beIn Sports 2)

Petite excursion hors de l'Europe avec la première journée des qualifications dans la zone Afrique. Et déjà un choc entre la Côte d'Ivoire et le Mali dans une poule C très relevée, composée également du Gabon et du Maroc. Pour rappel, en Afrique seul le premier du groupe est directement qualifié pour le mondial : l'erreur est donc interdite, et la fête s'annonce totale samedi pour ce choc.

Publicité

Le champion d'Afrique en titre reçoit le Mali avec comme objectif de participer à son 4ème mondial consécutif. Les Éléphants, entrainés par le Français Michel Dussuyer, affrontent une équipe du Mali handicapée par des forfaits importants (Adama Traoré, Bakary Sako, Abdoulaye Diaby). Une chance en or pour les Ivoiriens de prendre les trois points face aux hommes d'Alain Giresse.

Allemagne - République Tchèque, samedi 20h45 (Foot+)

Véritable équipe poison pour les favoris il y a encore quelques années, la République Tchèque est aujourd'hui une nation qui ne fait plus peur. La preuve : son élimination en phase de poules à l'Euro, et son absence lors des deux derniers mondiaux. On est loin, très loin de l'ère Pavel Nedved.

Tenus en échec par l'Irlande du Nord sur sa pelouse lors du premier match, les Tchèques auront fort à faire face au champion du monde en titre, qui s'est facilement imposé en Norvège dans le même temps (3-0). Le match à ne pas louper ce samedi.

Islande - Turquie, dimanche 20h45 (Foot+)

Qu'est ce que l'Islande nous manque depuis la fin de l'Euro... Oui, on a tous un peu de sang islandais qui coule dans nos veines après avoir vu cette équipe et son fabuleux public dans les rues françaises cet été. Surtout qu'ils n'ont pas baissé en régime depuis avec deux bons résultats dans ces qualifications : un nul contre l'Ukraine et une victoire au bout du suspense contre la Finlande jeudi soir.

Face à eux, la Turquie et son petit bijou Emre Mor. Cette pépite de 19 ans du Borussia Dortmund a ébloui les spectateurs mardi lors du match nul de son équipe contre la Turquie, et pourrait casser quelques reins islandais dimanche. Une rencontre à ne manquer sous aucun prétexte entre le deuxième et le troisième de cette poule I.

Par Julien Choquet, publié le 07/10/2016

Copié

Pour vous :