Paris Saint-Germain’s French forward Kylian Mbappe reacts during the UEFA Champions League Group B football match between RSC Anderlecht and Paris Saint-Germain (PSG) at the Constant Vanden Stock Stadium in Brussels on October 18, 2017.
Paris Saint-Germain won the match 0-4. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE

"Dans ma partie, le Real Madrid recrute Mbappé pour remplacer CR7" : entretien avec un analyste de Football Manager

À l'occasion de la soirée de lancement de Football Manager 2018, Tom Davidson, analyste de Football Manager, nous a accordé un petit entretien afin de dévoiler les contours de son métier. 

Être analyste de Football Manager, c'est très certainement le rêve de beaucoup de fans du jeu. Le but ? Utiliser la base de données de Football Manager pour les relier à ce qu'il va se passer dans le monde réel du football. Pour vous donner un exemple, Tom Davidson nous avait expliqué l'an dernier qu'il avait notamment pu prévoir les débuts compliqués de Pogba à Manchester grâce à ses méthodes

Un an plus tard, nous l'avons retrouvé, afin de faire un point sur la saison à venir, mais également pour parler des liens qui unissent Football Manager et le foot réel. Entretien. 

Publicité

Publicité

"J'ai passé un bon moment à Paris, à montrer FM 2018 à une assistance de journalistes enthousiastes. Il est temps de rentrer à la maison pour préparer la soirée de lancement maintenant" 

L'an dernier, tu nous disais que la Ligue 1 était très difficile à pronostiquer, notamment à cause des performances de Nice. Qu'en est-il de cette cuvée 2017-2018 ?

Je pense que c'est beaucoup plus simple, notamment pour le top 2. Si le PSG ne gagne pas le championnat cette année, j'en serais le premier surpris, nous les avons annoncés champions en début de saison. Et Monaco semble encore un cran au-dessus du reste, malgré le départ de Mbappé.

Publicité

Par contre, il est compliqué de trouver l'équipe surprise. On a eu Leicester en Premier League il y a 2 ans, Nice a réalisé un superbe parcours en Ligue 1 l'an dernier, mais cette année, c'est très dur de prédire une équipe surprise dans ce championnat. Pourquoi pas Nantes, avec l'apport de Ranieri, qui est un très grand coach. 

Et en Premier League ? On imagine que ça a dû être compliqué vu les investissements des gros clubs cet été... 

On a la chance que le jeu sorte après la reprise des championnats. On avait prévu Manchester City champion, et cela se confirme aujourd'hui. Ils sont terrifiants, c'est vraiment le bon mot. En fait, le plus dur pour nous, ça a été de prévoir les budgets de chaque équipe pour les saisons à venir.

Publicité

Manchester City et Manchester United ont dépensé 300 millions d'euros cet été, et même Arsenal s'y est mis ! Tout cela fait augmenter les droits TV, et du coup, on doit se projeter. Combien toucheront les clubs qui montent en Premier League l'an prochain ? Quel budget transfert allouer aux grands clubs dans 3, 4 ou 5 ans ? Tout va très vite, et c'est compliqué à prévoir pour nous.  

Du coup, selon vos analyses, ça ressemblera à quoi le football dans quelques années ?

Pour te donner un exemple, lorsque l'on joue huit saisons dans le jeu, on se rend compte que beaucoup de clubs dépensent 100 millions d'euros pour acquérir un joueur. C'est quelque chose de rare aujourd'hui, mais qui devrait ne plus l'être dans les années à venir.

Dans une de mes parties, le Real Madrid achète Mbappé 190 millions d'euros, en 2021, pour remplacer Cristiano Ronaldo. C'est plus que ce qu'a payé le PSG aujourd'hui. Auparavant, le maximum qu'un club pouvait dépenser dans Football Manager, c'était 200 millions d'euros. Cet été, le transfert de Neymar a changé la donne. Du coup, nous avons doublé ce montant. Et il est possible que dans Football Manager 2019, 2020, nous devions encore augmenter cela.

"Peu importe la situation... Gère la comme un boss"

Pour revenir à ton métier, est-ce qu'un analyste de Football Manager pourrait devenir scout pour un club professionnel ?

Oui, nous avons des exemples à ce sujet. Les scouts qui travaillent chez nous scrutent les moindres détails de chaque équipe, que ce soit les matches ou les entraînements, et cela pendant une longue période.

Nous avons un exemple d'un scout, qui travaillait spécifiquement sur le club de Porto. Il était à l'entraînement régulièrement, jusqu'au jour où le coach s'est demandé ce qu'il faisait là, et l'a convoqué dans son bureau. Il lui a expliqué ce qu'il faisait, et est finalement devenu chef des scouts du FC Porto. Cela peut arriver, et risque de se produire de plus en plus souvent, surtout que la data prend désormais de la place dans le monde du foot. 

L'an dernier, tu m'apprenais que certains clubs professionnels vous contactaient, afin d'avoir des informations sur un ou plusieurs joueurs. Cela a encore été le cas cet été ?

Oui, cela arrive souvent, et pas uniquement des clubs. Certains joueurs nous contactent également... pour d'autres raisons. Cet été, nous avons reçu un message vocal d'un joueur de Premier League, qui était furieux après avoir découvert ses notes. Il voulait qu'on les rehausse, mais on lui a répondu que, lorsqu'il nous aura prouvé qu'il mérite plus, on augmentera ses notes.  

C'était uniquement par rapport aux notes, ou parce qu'il avait peur que des scouts de certains clubs tombent dessus, et pensent que c'est un mauvais joueur ? 

C'est un bon point. Peut-être un peu des deux. Après, la seule fois où on s'est trompés sur le potentiel d'un joueur, c'était pour Harry Kane. Nous pensions qu'il allait devenir un bon joueur de Premier League, mais pas au niveau qui est le sien aujourd'hui. Nous nous sommes excusés publiquement en disant "bien joué, tu nous as montré que nous avions tort" (rires). 

Concernant les clubs, ils nous contactent souvent en nous disant "nous avons besoin de la liste de tous les joueurs de telle ou telle nationalité, ou de tel ou tel poste". Et ce sont des clubs de n'importe quel niveau : ça va des petites divisions, jusqu'à certains jouant la C1 régulièrement. 

À ton avis, pourquoi les clubs s'intéressent tant à vous, alors qu'ils ont tous de nombreux recruteurs un peu partout dans le monde ?

Nous avons un réseau énorme. Plus de 1 500 scouts travaillent pour nous partout dans le monde, et en comparaison, le Real Madrid en a environ 500. Donc c'est normal que l'on soit en avance à ce niveau, et que les clubs aient besoin de nous. Mais nous partons du principe que nous sommes juste une première étape pour recruter : un club ne peut pas se baser uniquement sur nos bases de données. 

Néanmoins, il est très rare qu'un club déclare publiquement qu'il a utilisé Football Manager pour recruter un joueur... 

Ils veulent préserver leur réputation. Si un club dit "nous l'avons recruté grâce à Football Manager", les gens vont penser que nous avons fait tout le travail à leur place. Alors que ce n'est pas vrai. Comme je le disais, c'est juste un point de départ. Derrière, il y a un vrai travail à faire de la part du club, afin de peser le pour et le contre sur ce transfert. 

Par Julien Choquet, publié le 08/11/2017

Copié

Pour vous :