Quiz : connaissez-vous les pires recrues de l'histoire du mercato d'hiver ?

Le mercato hivernal est officiellement clos. Et si certains clubs pensent avoir fait de bonnes affaires, ils pourraient avoir de mauvaises surprises dans les prochains mois. Ces dernières années, nombreux sont les joueurs partis pendant l'hiver à être devenus de véritables flops. 

Avec plus d'un milliard d'euros dépensé selon les calculs de Transfermarkt, ce mercato hivernal a été le plus prolifique de l'histoire du football. L'hiver n'est pourtant pas toujours la meilleure période pour quitter son équipe.

Certains joueurs en ont d'ailleurs fait les frais. On a sélectionné quelques perles pour vous. 

Publicité

1. Le 31 janvier 2011, je quitte Liverpool pour rejoindre Chelsea. En 172 matches, je n'inscris que 45 buts avant de partir au Milan AC.

2. En 2014, je quitte Newcastle pour rejoindre le PSG. Barré par la forte concurrence au milieu de terrain, je pars en juin 2015 à Crystal Palace.

3. Lors du mercato hivernal 2015, je quitte Swansea pour Manchester City. Sans jamais parvenir à m'y imposer, je fais le chemin inverse en août 2017.

4. Le 2 février 2015, je quitte la Fiorentina et signe à Chelsea. Après six mois passés sur le banc, je retourne en Italie du côté de la Juventus.

5. Je quitte West Ham en janvier 2009 pour rejoindre contre toute attente le prestigieux Real Madrid. Je n'y joue finalement que deux matches.

6. En 2015, je quitte Newcastle et signe à Liverpool pour plus de 40 millions €. J'inscris 11 buts en 58 matches avant de partir à West Ham.

7. Je m'engage en 2013 à Manchester United pour 18 millions €. Je n'y dispute que quatre matches avant de retourner dans mon club formateur, Crystal Palace.

8. En manque de temps de jeu au Spartak Moscou, je suis prêté en janvier 2014 à Arsenal. Je n'y dispute que quatre matches avant de retourner en Russie.

9. Ancien attaquant de l'Inter, je quitte Everton pour la Sampdoria en 2015. Mon bilan : 18 matches, 2 buts puis un départ en Turquie l'été suivant.

10. Je quitte le CSKA Moscou en 2015 pour l'AS Rome. Après six mois décevants, je retourne en Russie dès l'été suivant.

Publicité

Publicité

Publicité

 

Par Maxime Girot, publié le 02/02/2018

Copié

Pour vous :