Quel tirage pour les Bleus pour l'UEFA EURO 2016 ™ ?

Le 12 décembre aura lieu le tirage au sort des poules pour l'UEFA EURO 2016 . Pays organisateur, la France sera dans le chapeau 1. On vous explique les différents scénarios possibles pour nos Bleus.

216 : le nombre de tirages possibles pour les Bleus. Autant vous dire tout de suite qu'on ne va pas tous les détailler.  On a imaginé trois scénarii possibles : le pire, le plus facile, et celui qu'on aimerait vraiment avoir.

Publicité

La poule de la mort

Poule de la Mort

Publicité

S'il vous plaît tout sauf ça. Si certains plaident "qu'il faut battre tout le monde pour être champions", on préfère clairement jouer les gros plus tard. Car oui, la présence des Bleus dans le chapeau 1 ne garantie pas une poule facile. Le pire tirage possible ? L'Italie, la Suède et l'Irlande. Nos ennemis de toujours, Zlatan, et un peuple qui a toujours en travers de la gorge de la fameuse main de Titi Henry. On se passerait bien volontiers de cette poule.

La poule la plus facile 

Poule la plus facile

Le tirage pour le mondial 2014 avait été très clément pour l'Equipe de France. Un groupe composé de la Suisse, du Honduras et de l'Equateur qui avait bien aidé nos Bleus à sortir en tête de cette poule. On ne serait pas contre un tirage du même acabit pour l'Euro 2016.

Publicité

Du coup, le tirage le plus clément serait l'Ukraine, la Roumanie et l'Irlande du Nord. Personne n'a oublié le merveilleux match face aux Ukrainiens en 2013 (n'est-ce pas Mamadou Sakho), et ça serait un plaisir de revivre même expérience cet été. Les Hongrois n'ont plus participé à un Euro depuis 1972 et l'Irlande du Nord n'a aucune expérience des compétitions internationales. On prend cette poule les yeux fermés.

La poule Happiness FC 

Poule HFC

Entre ces deux groupes il y a un juste milieu : celui qu'on aimerait voir, pour l'amour du ballon rond. Tout d'abord : la Suisse. La dernière confrontation lors du mondial 2014 avait fait vibrer tous les amoureux du maillot bleu. Une victoire 5-2 pour le plus beau match de l'Equipe de France sous l'ère Deschamps. La Pologne ensuite, parce qu'il n'y aurait rien de plus beau que de voir Raphaël Varane museler Robert Lewandowski pendant 90 minutes. On y croit.

Publicité

Pour finir l'Islande, la nation qui a surpris tout le monde pendant les éliminatoires, et qui étonne par son beau jeu. Et puis parce que c'est toujours marrant de voir les commentateurs galérer sur les noms difficilement prononçables des Islandais. La poule du football plaisir : on valide.

Par Julien Choquet, publié le 11/12/2015

Copié

Pour vous :