Les plus belles punchlines du rap game sur le foot

Si Youri Djorkaeff, Pascal Olmeta et même Thierry Roland se sont essayés à la chanson, leurs titres ne sont pas restés dans les annales (et heureusement). A l'inverse, certains rappeurs ont été plus inspirés sur le thème du foot. 

Les rappeurs kiffent le foot et le font savoir. Dans leurs lyrics, ils parlent souvent du club de leur ville et se servent des légendes du ballon rond pour placer quelques punchlines. Voici les meilleures d'entre elles.

"Je n'ai confiance qu'en mon Desert Eagle et en Zizou dans les arrêts de jeu" (Kaaris - Kalash)

Publicité

"Dans le rap je pose le jeu, un peu comme le fait Iniesta. Toi dans le rap t'as fait ton temps un peu comme Nesta" (Jul - La Galère)

Publicité

"Barthez dit que cette punchline est tirée par les cheveux" (Fababy - Wesh ma gueule)

"J'ai pris des cartons, j'ai trop tiré la vie par le maillot" (Booba - Destinée)

Publicité

"J'veux plus de maille que l'OM ou que Michael Owen" (Seth Gueko - Patate de forain)

Publicité

"Comme Roman Abramovich et Chelsea, j'veux la Champions League et le salaire à Schevchenko" (Seyfu - En live de la cave)

"Passe-moi le cro-mi, que j'me serve de ma tête comme le but de Basile Boli" (Orelsan - 1990)

"Suffit d'une panenka pour transformer les meilleurs gardiens en bouffone" (REDK - Simple constat)

(A partir de 37min) 

"Que Dieu me donne un coup de main : Maradona" (Sneazzy - J'ai du flair)

"Les jeunes, ils veulent pas taffer pour des centimes au MacDo. En attendant le salaire, ils ont la coupe de Ronaldo" (Mokless - Ca tourne pas rond)

" Le secret pour donner du volume, c'est le brushing "

" Le secret pour donner du volume, c'est le brushing "

Par Julien Choquet, publié le 19/05/2015

Copié

Pour vous :