Deux mois après être devenue la première femme arbitre de Bundesliga, Bibiana Steinhaus se livre sur sa nouvelle vie

Le 10 septembre dernier, Bibiana Steinhaus est devenue la première femme à arbitrer en Bundesliga

À 38 ans, Bibiana Steinhaus a déjà marqué l'histoire du football. Après plusieurs années passées à faire ses classes en divisions inférieures, elle est devenue la première femme à arbitrer un match de Bundesliga cette saison. Une rencontre qui opposait le Hertha Berlin et le Werder Brême, et qui est toujours ancrée dans sa mémoire, comme elle l'a révélée dans une longue interview pour CNN

"Ça me donne la chair de poule quand je repense à ce match. Quand je suis rentrée sur la pelouse du stade olympique de Berlin, qui est plutôt impressionnant, ça a été un moment incroyable. Un instant qui récompense des années de travail, et c'est beau d'avoir réussi à le vivre." 

Publicité

Publicité

"Ça m'a donné la chair de poule" 

Deux mois plus tard, Bibiana Steinhaus travaille désormais loin de l'agitation médiatique qui entourait sa première, ce qui n'est pas pour lui déplaire : 

"Mon deuxième match entre Schalke et Mayence, personne n'en a parlé. Ça n'intéressait plus grand monde, c'est à peine s'il y avait un petit encadré dans les médias. Cela montre que les gens acceptent quelqu'un lorsque c'est un bon arbitre, peu importe son sexe, sa taille, son passé, sa religion ou sa culture. Si vous avez la qualité et la passion pour votre travail, les portes s'ouvrent."

Publicité

Dans cet entretien, Bibiana Steinhaus s'est également longuement penchée sur le sexisme dans le football. Elle juge que "si un joueur n'est pas d'accord avec le fait qu'une femme soit sur le même terrain que lui, il n'est pas obligé de jouer", et est revenue sur "l'affaire Ribéry". Pour rappel, l'ancien international français avait défait les lacets de l'arbitre allemande lors d'un match de préparation, ce qui avait suscité une petite polémique, rapidement éteinte par l'intéressée : 

"Si je devais à nouveau gérer cette situation aujourd'hui, je referais exactement la même chose. Je n'ai pas senti qu'il voulait me manquer de respect, mais plutôt que c'était un signe d'amour, une manière de me dire "bienvenue en Bundesliga"." 

Publicité

Fille d'un père arbitre "qui lui a tout appris sur ce métier", ce n'est pas pour autant sa seule profession. Elle est également policière la semaine, et il lui arrive même d'être "arrêtée par des gens afin de parler de hors-jeu", montrant ainsi sa nouvelle popularité. Une figure montante dans le monde du football allemand, qui souhaite profiter de son nouveau statut pour passer un message à toutes celles qui voudraient, comme elle, officier un jour en tant qu'arbitre professionnelle : 

"Je pense toujours que c'est le plus beau métier du monde. Si vous voulez faire partie de cet univers qu'est le football, et si vous voyez l'arbitrage comme un moyen d'y arriver, allez-y. Prenez votre sifflet, foncez. Ça a été la décision la plus importante de ma vie."

Après la Bundesliga, son objectif pourrait bien être le Mondial 2018, ce qui ferait d'elle la première femme à arbitrer lors d'une Coupe du Monde. Affaire à suivre, mais l'histoire serait belle. 

Par Julien Choquet, publié le 07/11/2017

Copié

Pour vous :