Pourquoi poker et football ne font-ils pas bon ménage ?

Une récente étude a démontré que les footballeurs pratiquant le poker voyaient leurs performances baisser sur le terrain. 

On le sait : les footballeurs ont beaucoup de temps libre une fois les entraînements terminés. Du temps que certains utilisent pour jouer au poker... de manière un peu trop excessive. Graeme Law, membre de l'Université de Chester, a fait un lien entre poker et mauvaises performances sur les terrains chez les joueurs de Premier League.

Une théorie qui n'a pas l'air de s'appliquer à Neymar vu sa saison (Instagram)

Une théorie qui n'a pas l'air de s'appliquer à Neymar vu sa saison (Instagram)

Publicité

Pour cela, il a interrogé 34 joueurs évoluant en Angleterre (de la sélection nationale à la Premier League en passant par les divisions inférieures), qui ont fait part de leurs expériences. Le très sérieux site The Telegraph a relayé les propos d'un joueur de Premier League : "J'ai perdu beaucoup au poker, j'étais addict. C'était constamment dans mes pensées durant les matches."

Même son de cloche chez ce joueur de Championship :

J'ai vu beaucoup de joueurs perdre de l'argent et une fois sur le terrain, ils n'arrivaient pas à se concentrer sur le match et réalisaient de mauvaises performances.

Publicité

Petite partie entre potes pour Rooney, avec Carrick et Mata (Manchester United)

Petite partie entre potes pour Rooney, avec Carrick et Mata (Manchester United)

Un aspect psychologique indéniable donc, qui est d'autant plus important depuis l'arrivée des plateformes de poker en ligne selon Graeme Law, qui explique "qu'auparavant, le poker avait un environnement social et encourageait les interactions entre les coéquipiers, à l'inverse du poker en ligne." 

Une analyse validée par un joueur désormais international anglais, qui a connu cette situation dans le passé :

Publicité

J'aimais bien jouer dans le bus, tranquillement, mais à l'arrivée des jeux en ligne je pouvais jouer tout le temps et où je voulais sans que personne ne le sache. Ma femme l'a appris au bout d'un an et m'a aidé à m'en sortir. C'est dans la culture de jouer quand on est footballeur, mais ça peut devenir dangereux si vous tombez vraiment dedans.

Privilégiez donc les parties entre potes à l'hôtel ou dans le bus. Beaucoup plus convivial, et en plus on peut jouer au Uno. C'est quand même vachement plus marrant que le poker.

Par Julien Choquet, publié le 07/04/2016

Copié

Pour vous :