Pourquoi la L1 en pleine semaine est une chose magnifique du football

Quel bonheur. 

Après le délicieux Angers-Bordeaux de mardi soir, qui s'est terminé au bout du suspense par un but décisif de Karamoh (2-1), la Ligue 1 continue de rattraper son retard mercredi avec pas moins de six rencontres. Un petit plaisir pour les amoureux de football français, généralement en pleine dépression les mercredis soirs. Pourquoi on adore cela ? On vous l'explique. 

Publicité

Une double dose de bonheur

Le mercredi est un jour difficile à gérer pour les vrais fans de Ligue 1. En effet, ce jour marque le juste milieu entre le multiplex du samedi passé et celui du samedi prochain. Une sorte de faille spatio-temporelle, dans laquelle le temps semble ne jamais se terminer. Alors lorsque la Ligue 1 nous offre un multiplex en pleine semaine, le bonheur est d'autant plus grand. 

Publicité

Publicité

Deux multiplex dans la même semaine : c'est un pur bonheur. Surtout quand on sait que l'on retrouvera un derby (Monaco-Nice) et un match de Pep Genesio (en déplacement à Toulouse), en guise d'apéro avant le choc entre Sainté et l'OM. 

Parce que l'OM 

L'OM justement, venons-en. Quelqu'un ici, hormis un fan de l'OM, n'a pas hâte d'être à ce soir 21h, pour voir une nouvelle prestation des hommes de Rudi Garcia ? Sur la pelouse de Saint-Etienne, on se doute déjà que le cirque aperçu depuis plusieurs semaines sera de nouveau présent, et qu'on risque d'assister à une nouvelle prestation légendaire des hommes de Rudi Garcia. 

Publicité

Pour l'histoire, pour les vannes Twitter, ce match est bien entendu inscrit dans les agendas de tous. 

Parce que Wahbi Khazri > Lionel Messi

Vous allez nous dire "ouais mais parfois il y a des multiplex de Ligue des Champions le mercredi soir, c'est quand même autre chose !" Oui, c'est vrai qu'on aime bien vibrer sur la plus grande compétition européenne de temps en temps. Oui, on attend le PSG-Manchester United avec impatience. Mais si on avait le choix entre supprimer la L1 ou la LDC, croyez-nous, le choix serait vite fait : au bûcher la coupe aux grandes oreilles.  

Oui, nous assumons : nous préférerons toujours Étienne Didot à David Silva, ou Wahbi Khazri à Lionel Messi. Notre cœur battra toujours plus pour un but dans le temps additionnel au Roudourou plutôt que sur un énième doublé de CR7 en LDC. Donnez-nous des multiplex en semaine et gardez la C1, cela n'altérera jamais notre bonheur. 

Parce que Smaïl Bouabdellah > Cyril Hanouna 

Encore un argument de poids pour appuyer nos propos. Lorsque vous allumez votre téléviseur un mercredi soir classique aux alentours de 19h, le choix est maigre. Surtout si vous zappez sur C8. Bref, passons. Mais un jour de multiplex, quel bonheur de retrouver Smaïl Bouabdellah et sa bande...

Le total régal, les cris d'Eli Baup sur chaque demi-occasion, les vannes à peine cachées des commentateurs pendant des pénibles 0-0 : autant de classiques qui nous font adorer ces soirées là plus que toute autre chose au monde. 

Par Julien Choquet, publié le 16/01/2019

Copié

Pour vous :